Michel-Edouard Leclerc et Jean-Jacques Beineix

26 février 2006 0 commentaire

Le communicant des Centres Leclerc [1] a son blog, intitulé « De Quoi Je Me M.E.L. – La Tribune de Michel-Edouard Leclerc. » On y trouve cette confidence de M.E.L à propos de L’Affaire du Siècle de Jean-Jacques Beineix : « L’occasion de rappeler cette anecdote : alors que j’achevais la publication « d’Itinéraires dans l’univers de la bande dessinée » (Flammarion), l’auteur de « 37°2 » m’appelle au bureau, demande un rendez-vous, recherche un conseil. Il me présente un story-board, dit son projet de le transformer en bande dessinée. On discute, on papote, l’homme sait ce qu’il veut, son caractère est légendaire, mais il n’y a pas d’enjeu entre nous. On s’apprivoise. Je le conduis chez Glénat où officie le dessinateur Didier Convard. Voilà comment fut publiée cette BD. Une histoire courte puisque, apparemment, ils se sont disputés depuis et que JJB a changé d’éditeur. »

Le "dessinateur Didier Convard" ? Ce Leclerc, quel fin connaisseur !

DP

[1Il n’est pas inutile de rappeler que, contrairement aux autres groupes, les Leclerc sont constitués de magasins indépendants rassemblés dans une centrale d’achat, le Groupement d’Achat des Centres Leclerc (GALEC).

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?