Michel Kichka, Jérémie Dres et Loïc Dauvillier évoquent un monde disparu au Mémorial de la Shoah à Paris

24 juin 2012 1 commentaire Actualité

Michel Kichka, Jérémie Dres et Loïc Dauvillier évoquent un monde disparu au Mémorial de la Shoah à ParisCe dimanche 24 juin 2012, deux rencontres auront lieu au Mémorial de la Shoah à Paris

Le premier est un débat, à l’occasion de la parution des ouvrages Nous n’irons pas voir Auschwitz de Jérémie Dres (éd. Cambourakis) et L’Enfant cachée de Marc Lizano, Loïc Dauvillier et Greg Salsedo, (éd. Le Lombard)

Dans Nous n’irons pas voir Auschwitz, deux frères partent sur les traces de leur grand-mère décédée qui, avant la guerre, avait fui la Pologne. Ils découvrent la communauté juive polonaise et le renouveau de sa culture.

L’Enfant cachée est un dialogue tendre et émouvant entre deux générations, entre une grand-mère et sa petite-fille.

En présence de Loïc Dauvillier, Jérémie Drès et Hellen Kaufmann, présidente de l’association Anonymes Justes et Persécutés durant la période nazie en France, évoqueront la problématique de la transmission de la mémoire de la Shoah par la bande dessinée.

- Dimanche 24 juin 2012 à 14h30

Résilience

À l’occasion de la parution de l’ouvrage Deuxième génération, ce que je n’ai pas dit à mon père (éd. Dargaud), une rencontre est organisée avec Michel Kichka.

Deuxième génération tente d’expliquer une enfance dans l’ombre de la Shoah. De ce double traumatisme, celui du père puis du fils, entre les cauchemars et l’angoisse, se dégagent des moments drôles presque thérapeutiques. Par le dessin, Michel Kichka raconte l’histoire familiale, avec pour cadre sa maison d’enfance en Belgique.

En présence de Gisèle de Haan, éditrice et de Michel Kichka, dessinateur et professeur à l’académie des beaux-arts Bezalel à Jérusalem.

- Dimanche 24 juin 2012, 16h30

Il est conseillé de réserver ses places en ligne

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :