Michel Vaillant – T68 : China Moon – Jean & Philippe Graton – Graton Editeur.

29 août 2005 4 commentaires

Soixante-huitième album pour Michel Vaillant ! Jean Graton a cédé les commandes de sa série fétiche à son fils, Philippe Graton, en 1994. Ce dernier assume les scénarios de la série et supervise le graphisme des nouveaux albums concoctés par un studio. Le père et le fils nomment leurs collaborateurs dans les albums. Ainsi Christian Papazoglakis, Robert Paquet et Nedzad Kamenica ont été chargé de dessiner la première voiture à hydrogène qui est au cœur de cette intrigue. C’est une Vaillante, bien sûr !

Philippe Graton a inventé un récit basé sur une double actualité : le grand prix de Formule 1 de Shanghai et la voiture à hydrogène, une formidable alternative à la voiture à essence.

Entre deux crissements de pneu lors d’essais, Michel Vaillant mène l’enquête sur le vol du prototype de cette nouvelle Vaillante…

Le studio Graton illustre avec beaucoup de fidélité cet album. Certains trouveront le style légèrement désuet et raide, proche de ce qui se faisait dans les années soixante-dix. Mais les amateurs de Michel Vaillant se réjouiront de retrouver leur héros fétiche et le suspense qui entoure la course de formule 1.

NA.

Lire un extrait

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • N’oublions pas les couleurs de l’excellent YUIO !

    Répondre à ce message

    • Répondu par m de Givreuse le 30 août 2005 à  19:14 :

      Une petite rectification car les couleur de china moon son de : Tanja Cinna et de Patrick carvalho dumont .
      A noter que cet coloriste a déja effectuer de nombreux album chez ep editions.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 7 septembre 2005 à  15:15 :

        Ouioui. Etienne Simon alias Yuio privilégie le dessin à la couleur. Place aux autres coloristes donc !

        Répondre à ce message

  • > Michel Vaillant - China Moon - China Creux
    14 septembre 2005 00:13, par Magnys

    Grand amateur de BD et notamment de Michel Vaillant, que de déceptions pour ce nouvel opus ! Si le sujet de la voiture à hydrogène était tentant, cet album semble fort creux, voire même légèrement aberrant (une fois de trop diront probablement certains !).
    Le scénario manque un peu de consistance et le dessin froid. Dommage ! Dommage ! Espérons que le prochain redonne de la vigueur à ce héros moderne.

    Répondre à ce message