Michel Vaillant rejoint les paddocks de Dupuis

11 janvier 2010 8 commentaires

Ses VRAOOM retentissants étaient devenus légendaires. Son menton carré et sa mèche en accroche-cœur pas moins. Aujourd’hui, après 50 ans de production, le héros carrossé a 70 albums au compteur et 20 Millions d’albums vendus.

Quand Jean Graton commença son Michel Vaillant pour le Lombard en 1957, raconte la légende, Raymond Leblanc, son éditeur, lui dit : «  Vous verrez, dans trente ans, vous roulerez en Ferrari. » Trente ans plus tard, c’est l’éditeur qui roulait dans une sportive italienne…

C’est ce qui poussa Graton à prendre son indépendance en 1982 (après un passage chez Super-As et Novedi) et à créer Graton éditeur avec de son fils Philippe Graton qui en animait le studio depuis 1999.

Avec les Dossiers spéciaux et les rééditions des autres séries de l’artiste, c’est près de 100 titres qui figurent au catalogue.

Les éditions Dupuis le diffusaient depuis la création du label et c’est tout naturellement chez cet éditeur qui publia le premières planches de Graton pour L ‘Oncle paul que l’auteur se tourna pour reprendre le catalogue, renforçant son pôle jeunesse sur un segment du marché qui constitue une véritable niche d’amateurs de sport mécanique et de bande dessinée. Maichel Vaillant, désormais, roule pour Dupuis.

DP

Michel Vaillant rejoint les paddocks de Dupuis

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :
  • Michel Vaillant rejoint les paddocks de Dupuis
    11 janvier 2010 12:24, par PPV

    Sauf erreur, la création des Editions Graton se situe plutôt aux alentours de 1984, et non 1994. :-)

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 11 janvier 2010 à  12:51 :

      Oui, oui, Michel Vaillant passe sous la bannière de Dupuis.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 11 janvier 2010 à  12:53 :

      Vous avez raison. En fait les premiers albums paraissent en 1982, en ayant fait un petit tour préalable par Novedi, également reprise par Dupuis. Tout revient chez Media-Participations. On corrige... Merci pour votre remarque.

      Répondre à ce message

  • Pourriez-vous être plus précis car je ne comprends rien à votre article. Michel Vaillant sera édité chez Dupuis à présent ???

    Répondre à ce message

    • Répondu par marcel le 11 janvier 2010 à  15:01 :

      Les chiffres de ventes tournaient aux alentours de 20 000 exemplaires la nouveauté, pour un héros aussi connu c’est vraiment peu.
      Moi je pense qu’il s’agit d’un retour vers une structure professionelle capable de booster le potentiel du personnage.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle François le 11 janvier 2010 à  18:42 :

        20 000 exemplaires seulement pour cette icône du sport automobile ? Je suis très étonné, même si je préfère de loin ma collection de Vaillant(l’ancètre de Pif) à tous les Michel Vaillant de la Terre !! Il est vrai que la F1 ne me passionne guère, j’ai autre chose à faire que de me planter devant ma télé le dimanche aprés-midi (ou à 4 heures du matin, si le Grand prix a lieu en Australie ou au Japon). Mais ce personnage est tellement connu que je m’imaginais qu’il se vendait très bien, notamment dans les chaines de distribution populaires de masse(Leclerc, Auchan, Carrefour). C’était un peu pour moi l’Asterix ou le Lucky Luke de la F1 !!

        Répondre à ce message

  • Michel Vaillant rejoint les paddocks de Dupuis
    11 janvier 2010 15:25, par PPV

    On pourrait rajouter à cet article : "le montant de la transaction n’a pas été communiqué" :-) Je me demande combien peut valoir un tel catalogue.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 11 janvier 2010 à  19:58 :

      Pour connaitre le nmontant de la transaction, il suffit de connaitre le montant du CA 2009 de Graton éditeur. Normalement, pour ce type de transaction,le montant est à multiplier par un chiffre variant de 1 à 2.

      Répondre à ce message