Mort de Pierre Scias, un libraire d’exception

13 août 2006 2 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Nous apprenons avec émotion le décès du libraire Pierre Scias, l’animateur de la Librairie Actualités, rue Dauphine à Paris. Il est mort chez lui d’un arrêt cardiaque le 10 juillet 2006, à l’âge de 66 ans. Il a été inhumé le 18 juillet dernier au Père Lachaise (division 21).

Pierre était une figure de Saint-Germain-des-Prés, un de ces incontournables diffuseurs de culture qui ont marqué le milieu de la bande dessinée parisienne, au même titre que Jean-Claude de Reipper et sa librairie Azatoth, rue Grégoire de Tours, aujourd’hui disparue, ou encore l’incroyable librairie Un Regard moderne située rue Gît-le-Cœur. Si cette dernière boutique, toujours en activité, fait face à l’hôtel où résidaient William S. Burroughs et Brion Gysin quand ils étaient à Paris et qu’ils se faisaient éditer par Girodias, celle de Pierre était établie à côté d’un bistrot où Guy Debord avait ses habitudes. Il n’est donc pas étonnant que la Librairie Actualités offre un large choix des classiques du situationnisme, à côté de ceux de Raoul Vaneigem et de Daniel Cohn-Bendit. Ce qui n’était pas sans paradoxe : l’un de ces clients jeunes gauchistes qui s’était tiré en omettant de payer l’ouvrage qu’il emportait n’hésita pas à traiter Pierre de "libraire bourgeois".

Arrivé dans la librairie en 1968 (elle avait été fondée un an auparavant mais elle ressemblait à une officine classique), cet ancien agent de change originaire de Toulon avait décidé de délaisser la Bourse de Paris pour un lieu qui entretenait le culte de la science-fiction la plus raffinée, de l’astrologie, des comics les plus rares et les plus déjantés où Crumb et Shelton côtoyaient Jack Kirby (l’une des passions de Pierre, avec Fernandel et Schopenhauer) et Steve Ditko, des romans policiers et des fanzines groupusculaires.

Mort de Pierre Scias, un libraire d'exception
Pierre Scias dans la librairie Actualités
Hasard objectif : Sur la même étagère, Pour l’abolition d’une société marchande de Raoul Vaneigem et... Les Yeux du Chat de Moebius et Jodorowsky, un album offert sous la forme de prime à l’achat de 3 albums des Humanos. Photo : DR

"Ce fut ma première source d’approvisionnement régulière en comic books anciens, témoigne l’historien des comics Jean-Paul Jennequin sur Superpouvoir.com, raretés des raretés dans ces fort ternes années 1970. A l’époque, la boutique fleurait bon une odeur inusitée que je n’avais pas encore identifiée comme étant de l’encens. On y trouvait des comix underground - il paraît que ce furent les premiers imports de la maison - mais aussi (surtout, devrais-je dire) des Marvel, DC et autres. C’était l’époque où je faisais le plein de "Hulk" dessinés par Herb Trimpe à 5 francs pièce (le comic book neuf valait alors 2 f, puis 2,50 f) mais aussi de "Our Fighting Forces" avec "The Losers" par John Severin, toujours à 5f. A partir des années 1980, l’intérêt de la boutique s’était déplacé de l’ancien vers la nouveauté, mais de nombreux amateurs ont continué à y découvrir le passé du comic book (je pense aux animateurs du fanzine "Back-up"). Pierre soutenait les initiatives faniques. Il fut l’un des premiers libraires à vendre "Scarce" et à y passer des annonces."

C’était une destination magique pour tous les visiteurs de Saint-Germain où l’accueil était agréable et où il faisait bon de passer l’après-midi dans des discussions enflammées. Heureusement, la librairie est reprise par James, un tout jeune homme qui fréquentait ce haut lieu de culture depuis plusieurs années. "La librairie va forcément changer, nous dit-il, mais on prendra le temps qu’il faut pour le faire". Pour l’heure, au mur, la photo dédicacée de Jack Kirby, le portrait de Fernandel et celui de Schopenhauer sont toujours présents.

James annonce qu’il éditera en septembre un catalogue des 40.000 comics figurant dans le stock de la librairie. L’occasion pour les connaisseurs d’acquérir quelques trésors.

DP

Librairie Actualités
38, rue Dauphine
75006 Paris

En médaillon et ci-dessous : Pierre Scias. Photo : DR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • J’ai si souvent traîné mes guêtres dans cette caverne d’Ali Baba. Il était la quintessence de la coolitude. Qu’il repose en paix.

    Répondre à ce message

    • Répondu par freddy lynxx le 2 mars 2015 à  21:01 :

      Adieux Pierre et encore Merci pour ces Comics que tu m’as déniché de derrière ta boutique ! Je pense à toi chaque fois que je regarde le bouquin "Lucky Luciano Le Testament" de chez Stock que tu m’as vendu une de ces fois ou j’ai débarqué avec notre ami Marc Zermati.
      Repose en Paix, ici c’est un sacré bordel...

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD