Moulinsart fait plier le CBBD

3 septembre 2019 2 commentaires

« Caramba, encore Moulinsart ! » Dernières victimes en date de la société chargée de l’exploitation commerciale de l’œuvre d’Hergé : le Centre belge de la bande dessinée et le dessinateur Emmanuel Lepage.

Le premier ayant confié au second le visuel de l’affiche de son trentième anniversaire, début octobre 2020. L’artiste s’est acquitté de la tâche avec élégance par une marine en hommage aux grands du 9e art, Pratt, Moëbius, Jacobs, Christin et Mézières,… et bien sûr Hergé avec la fameuse fusée lunaire filant tel un missile dans un ciel tourmenté. La représentation n’a visiblement pas eu l’heur de plaire aux maîtres du haut château. Emmanuel Lepage en rend compte sur Instagram :

Moulinsart fait plier le CBBD
© Emmanuel Lepage, Centre belge de la bande dessinée

« suite aux menaces de poursuites de la part de Moulinsart S. A , le Musée de la Bande Dessinée a suspendu la diffusion de l affiche anniversaire des trente ans de cette institution bruxelloise . Une autre visuel est en préparation… sans fusée à damier !  » Et si on remplaçait l’engin par un fétiche Arumbaya ? Pourquoi non ?

L. M.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Moulinsart fait plier le CBBD
    4 septembre 09:08, par Jeff Jeffferies

    A défaut du fétiche arumbaya, le CBBD peut faire représenter le fétiche chimu exposé aux MRAH. Moulinsart ne pourra pas l’interdire.

    Répondre à ce message

  • Moulinsart fait plier le CBBD
    4 septembre 15:40, par Dom

    Ce qui me gêne dans cette image, c’est la transformation de la fusée de Tintin en missile. On passe d’un engin d’exploration à un engin de mort. Si la fusée avait décollé vers l’espace, j’aurais beaucoup mieux apprécié l’hommage. Mais bon, l’affiche reste malgré tout très belle dans sa composition.

    Répondre à ce message