Nouvelle collection pour les Humanos

24 juin 2008 5 commentaires Actualité

Nouvelle collection pour les Humanos Inspirée par Guillaume Dorison, les Humanos lancent cette semaine une nouvelle collection au format “graphic novel“. Pour se démarquer de ses concurrents, dont la plupart choisissent généralement de procéder par achat de droit auprès d’éditeurs étrangers, la maison d’édition a choisi de produire des créations maisons.

Alter par par Irons D. & Orellana

Deux titres sont annoncés pour le mercredi 25 juin :
- Lohris des dawnhills par Dune, Lylian & Nori
- Alter par par Irons D. & Orellana

Une stratégie qui nécessite toutefois des investissements conséquents. Un pari d’autant plus audacieux pour l’éditeur qui traverse d’importantes difficultés financières. Mais Fabrice Giger explique clairement sur son blog que « les Humanos conservent cette volonté de déveloper un catalogue composé essentiellement de propriétés intellectuelles maison, dont ils vendent les droits de traduction aux éditeurs étrangers, voire les droits audiovisuels. » Bilan dans quelques mois !

OW

Commander Lohris des dawnhills sur Internet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • ... et des droits d’auteur en chute libre !
    25 juin 2008 09:43, par un auteur lambda

    ... comme KSTR, comme la collection Mirage, comme la collection Écriture... ces collections sont aussi les bien venues pour faire fondre les a-valoir !

    Pour se faire une idée :

    Album cartonné classique +- 12.000 À 20.000 Euros d’à-valoir les 46 planches couleur

    Album format roman graphique +- 3.000 À 15.000 Euros d’à-valoir les 100 à 200 planches couleur !!

    Soit en moyenne 2 fois moins de sous pour 3 fois plus de travail.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 25 juin 2008 à  10:37 :

      travailler plus pour gagner ... Plus ou moins.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 25 juin 2008 à  11:19 :

      Des pages de 4 strips (10/12 images en moyenne) ou des pages de 3 strips (6/8 images en moyenne). Il y a donc moins à lire dans un 46 pages en 3 strips que dans un 46 pages en 4 strips.
      En format roman graphique, la moyenne se situe autour de 3/4 images par page... quasiment trois fois d’images que dans une bonne vieille page de 4 strips. Résultat, je crois que si on fait le compte, il y a bien plus d’images dans un 60 pages de Tintin que dans la plupart des romans graphiques qui sont publiés aujourd’hui.
      Tintin, si on ne considère pas le côté format roman, c’est du roman graphique alors ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par un auteur lambda le 25 juin 2008 à  16:44 :

        Même dans le comparatif le plus avantageux pour votre démonstration, la rémunération est toujours au moins divisée par deux.

        Mais je note que par une curieuse coïncidence, la diminution des à-valoirs est inversement proportionnelle à la vitalité du secteur. L’explosion du nombre de titres, la diversité des publication sont en plein essor. Ces mesures "salutaires" seraient donc bénéfiques à la bande dessinée ??

        Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 25 juin 2008 à  12:10 :

      car leur situation financière implique une gestion très serrée, hélas.

      A la limite, je serai un jeune auteur qui rêverait d’être publié sous une autre forme que le blog BD sur le net, je prendrai sans hésiter, surtout en cas de refus des autres en meilleure santé. Ou alors j’irai voir les éditeurs qui essaient de prendre des parts de marché (j’allais dire de linéaire dans les rayons de librairie)

      Répondre à ce message