Nouvelle fournée de petits chats carrés pour septembre et octobre.

13 octobre 2007 0 commentaire

Nouvelle fournée de petits chats carrés pour septembre et octobre. Bien envisagée, cette collection permet aux auteurs et à l’éditeur de se faire plaisir ainsi qu’aux petits lecteurs à qui ils s’adressent, ravis de regarder ces petits livres conçus à la taille de leurs mains.

Avec « El mexicano » de Sébastien Vassant, le dépaysement est garanti avec un voyage en plein désert où l’on rencontre un Mexicain musicien capable de réconcilier les pires ennemis.

Après « La musique adoucit les mœurs », « L’habit ne fait pas le moine » avec l’histoire d’un inquiétant dragon qui finalement se montre beaucoup plus gentil qu’il n’y paraît, Sakura est le premier livre de Carine Becker.

Les formes n’ont pas dit leur dernier mot surtout lorsque Séverine Lambour continue son exploration du milieu jeunesse et tente de faire entrer une vache dans un étrange « trou carré » jusqu’à ce que « Tel est pris qui croyait prendre », ce soit le rat qui s’y colle. Le dessin est assuré par Kinja Bej.

Pas vraiment élégant mais assez efficace, l’histoire du petit chien qui sentait mauvais de la bouche est une aubaine pour les marchands de bonbons et les dentistes. Les publicitaires n’ont qu’à bien se tenir avec ce nouvel opus de Efix également auteur de Putain d’usine qui vient de sortir chez Petit à Petit. Le flip-book intégré est assez ingénieux mais il marche mal vu la taille des pages trop grandes.

Et pour finir cette rentrée jeunesse, un petit essai sur l’immortalité des mamans pour que les enfants se sentent moins seuls. Quelquefois on dit des morts qu’ils sont des étoiles dans le ciel, dans « Maman c’est toi ? » Marrant et Aris ont choisi des réincarnations plus concrètes peu crédibles, on aime cette interprétation ou pas, faites votre choix.

MM

Commander Sakura sur Internet

Commander El Mexicano sur Internet

Commander Maman c’est toi sur Internet

Commander Le petit qui sentait mauvais de la bouche sur Internet

Commander Le trou carré sur Internet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?