Objectif Terre pour Spirou !

6 septembre 2019 2 commentaires

Alors que le poumon de la Terre suffoque sous la fumée d’un feu destructeur et que les dirigeants du Brésil préfèrent affronter Alexandre Benalla dans un combat de MMA plutôt que d’éteindre cet incendie, l’inquiétude écologique se fait grandissante...

À son échelle, le Journal Spirou a donc décidé de rejoindre l’effort de guerre pour sauver notre planète, avec le lancement d’Objectif Terre, un label qui rejoindra les pages de l’hebdomadaire dès ce mois-ci et qui est décrit comme "une fenêtre ouverte pour cultiver le jardin des idées".

Cette rubrique s’intéressera à toutes les thématiques liées à la transition écologique et les différents moyens pour la rendre possible - scientifiques, politiques, agricoles , recyclage- au travers d’histoires courtes, qu’il s’agisse de fictions, de reportages ou encore de témoignages.

Pour lancer ce label, un numéro spécial sera proposé le 25 septembre prochain, on y retrouvera Hervé Bourhis, Gwen de Bonneval, Rachel Syfer, Olivier Bocquet et Mathieu Burniat. La - superbe - couverture de ce numéro est réalisé par Cyril Pedrosa, dessinateur et co-scénariste de L’Âge d’Or, qui a raflé bon nombre de prix l’année dernière.

Une initiative louable pour sensibiliser la jeunesse à la question écologique, dont nous vous reparlerons très vite sur ActuaBD. Ce n’est pas la première fois que Spirou s’engage pour la bonne cause, rappelons qu’il a même été au service des droits de l’homme pour l’ONU. L’Objectif Lune ayant été atteint, il faut désormais se consacrer à L’Objectif Terre, bien plus pressant.

VS

Objectif Terre pour Spirou !
La très jolie couverture de Cyril Pedrosa.

Voir en ligne : le site du journal Spirou

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Objectif Terre pour Spirou !
    9 septembre 07:22

    "Une initiative louable pour sensibiliser la jeunesse à la question écologique"

    la jeunesse est déjà bien plus sensibilisée à la question écologique que la vieillesse. Ça tombe bien, Spirou est surtout lu par des vieux.

    Répondre à ce message