Paréidolie aquatique

10 juillet 2021 0 commentaire Actualité
tout public 🛒 Acheter

NEPTUNE OU POSÉIDON ? Aquaman c’est l’homme version aquatique chez l’éditeur DC Comics (ouais, c’était facile à deviner), Submariner, c’est le même principe de personnage super-héroïque, bien étanche partout, qui converse volontiers avec des dieux mythologiques au gré de ses aventures, cette fois chez Marvel. L’ordinaire du super-héros, au fond. Quelle vie trépidante !

Mais maintenant il va falloir se mouiller, pour désigner qui est l’authentique titan des mers : Poséidon ou Neptune ? Avant de faire trempette tout au long de la saison estivale, la question gagne en importance.

Paréidolie aquatique
Le prince Namor, dit Submariner, et Aquaman : deux super-héros qui n’ont pas peur de mouiller la chemise.

En attendant de choisir, on constate que, chez DC Comics, on préfère Poséidon quand, chez Marvel, les suffrages vont vers Neptune. Quel dilemme.

Submariner et Neptune...
© Marvel Comics.
... Aquaman et Poséidon : alors qui choisir ? On nage entre deux eaux.
© DC Comics.

Mais un photographe anglais de la BBC, Jeff Overs, a pris une étrange photo à Newhaven, sur la côte du Sussex de l’Est, il y a quelques jours, alors que les vagues s’écrasaient sur la digue du port pendant la tempête. Et là, diantre, quelle surprise : serait-ce donc la manière de Poséidon/Neptune de faire savoir qu’il est contre le Brexit, alors que l’Angleterre vient tout juste de quitter l’Union européenne ?

C’est qui : Poséidon, Neptune ? En attendant quelle vague !
© Jeff Overs.

Gare à la montée des eaux, toutefois : on appelle ce genre d’illusion d’optique, quand une figure familière apparait dans un nuage, un rocher, une tache, une vague : une paréidolie.

Ici, le photographe assure qu’il n’a pas retouché son cliché. Faisons lui confiance, même si, un gros poisson de l’image assermenté par la vénérable chaîne TV anglaise BBC ne saurait mentir. Surtout si loin du 1er avril.

PA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD