Pari gagné pour la première vente de Daniel Maghen Enchères

12 octobre 2019 0 commentaire

Avec une vacation de 2,4 M€ TTC et 80% de ses lots vendus, la nouvelle maison d’enchères de la BD Daniel Maghen Enchères réussit son pari. Une fois encore, ce sont les « grands noms » Hergé, Franquin, Pratt et surtout André Juillard qui faisait l’objet d’une vente et d’un catalogue particulier qui ont fait la majorité du chiffre.

Lors de la première vente de Daniel Maghen Enchères hier soir à la Maison de l’Amérique latine, le galeriste affichait une satisfaction mesurée. Ses planches d’Hergé ont été vendues, c’était le plus important. Elles n’ont pas fait des scores absolus, mais si elles avaient été ravalées dans le contexte de cette première vente, alors que le marché est difficile, il aurait eu une bien moins bonne mine. Ses six lots – une couverture de L’Île noire pour Le Petit Vingtième de 1938, un crayonné et une planche de Quick & Flupke, constituent le premier montant important de cette vacation : 517 200 € TTC.

Pari gagné pour la première vente de Daniel Maghen Enchères
A la maison de L’Amérique latine la salle était comble. Il fallait y ajouter 200 acheteurs en ligne.

Le deuxième montant revient à André Juillard dont l’ensemble des 29 œuvres vendues sur 31 ont atteint 350 000 € TTC avec une estimation initiale de 230 000 €. Joli score !

Viennent ensuite les Franquin (La couverture de Spirou : Tembo Tabou, une demi-planche de Gaston, une planche de Modeste & Pompon…) dont les cinq lots ont été vendus pour 279 120 €.

Certains auteurs ont battu leurs records parmi lesquels Juan Gimenez dont la couverture de La Caste des Méta-Barons est partie à 37 700 €, Alex Alice dont couverture du Troisième Testament s’est portée à 31 600 €.

Pas de surprise : la couverture d’Hergé pour "L’Ile noire" parue dans Le Petit Vingtième N°6 de 1938 a réalisé un prix de 264 000 € TTC.

Aucun emballement remarquable dans cette vente dont on sent bien que le « noyau dur » était constitué de collectionneurs de BD hardcore. On a pu remarquer que deux ou trois acheteurs entrant sur le marché et en train de constituer leur collection avaient fait de solides emplettes. Jean Giraud/Moebius garde la cote avec cinq lots vendus pour 85 100€. Une jolie demi-planche de Corto Maltese d’Hugo Pratt est partie à 52 640 €. Une belle planche originale de Partie de chasse de Bilal & Christin a trouvé preneur à 29 000 € ; une couverture de Joann Sfar (Chat du Rabbin T.8) se stabilise à 24 250€.

Quant aux auteurs « maison » de la galerie Maghen, ils conservent leur cote sans atteindre des sommets : Jean-Pierre Gibrat (les deux lots à 43 430€ dont une planche du Vol du Corbeau à 27 640 €), Anna Mirallès (deux lots vendus à 31 300 € dont la couverture de l’intégrale de Djinn à 19 140 €), ou Benjamin Lacombe (couverture luxe de Curiosities à 20 400€ tombée sous le marteau juste au-dessus de l’estimation haute.

Les regards se tournent maintenant vers la prochaine vente Christie’s, l’ancienne maison d’enchères où officiait Daniel Maghen, organisée par son concurrent direct : Huberty Breyne Gallery.

DP

La couverture de "Spirou : Tembo Tabou" par Franquin a fait 191 000 €

© Franquin / Dupuis
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?