Participez au tournage du film Nodame Cantabile à Paris !

15 septembre 2009 19 commentaires BD d’Asie
🛒 Acheter

Avis aux fans : les acteurs du film Nodame Cantabile arrivent à Paris.
À partir du volume 15 de ce manga qui raconte les péripéties de deux jeunes musiciens hors du commun, les héros de ce manga traversent l’Europe et s’arrêtent notamment dans notre belle capitale pour y assister à un concours de musique classique.
Toute l’équipe du film sera donc sur place le 24 septembre 2009 pour tourner plusieurs scènes et un appel à candidature pour être figurant bénévole a été lancé.

Participez au tournage du film Nodame Cantabile à Paris !

Si vous avez entre 18 et 60 ans, si vous êtes de type européen ou asiatique, et surtout si vous êtes libre pour une journée de tournage à Paris le 24 septembre, n’hésitez pas à envoyer vos candidatures. Pour cela, transmettez vos coordonnées, nom, prénoms, numéro de téléphone et email à castingmanga@yahoo.fr, le tout accompagner d’une photo.

Les conditions et les contreparties de tournage vous seront précisées à réception de vos candidatures par la société de production.

SF

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
19 Messages :
  • pour information : la figuration est un métier en france , une majorité de comédiens-danseurs-artistes divers y trouvent le complément indispensable pour continuer à être intermittent du spectacle
    concernant ce film , les responsables de la figuration recherchent deja depuis plusieurs semaines des intermittents pour cette journée en particulier ( mais pas seulement ) et n’en ont pas trouvé assez vu les tres mauvaises conditions de travail , dans un contexte tres difficile ( le statut des intermittents est toujours en négociation et les conditions se dégradent d’année en année-autre débat !)
    d’ou le sujet de cet article : mal venu vu le contexte , car cette annonce favorise la diffusion de methode augmentant la précarité de la profession
    vous n’etes pas sensé etre forcement au courant bien sur de ces pratiques qui paraissent " sympathique" au 1er abord mais qui ne sont là que pour faire faire des économies aux productions
    maintenant vous etes informé :)

    Répondre à ce message

    • Répondu le 17 septembre 2009 à  10:46 :

      "si vous êtes de type européen ou asiatique", quand aux peaux trop foncées, ils ne sauraient pas apprécier la musique classique ?

      Dommage en tous cas Nodame est une série sympa.

      Répondre à ce message

    • Répondu le 22 septembre 2009 à  11:11 :

      ... et voilà, le dialogue de sourds recommence...
      Intermittente depuis vingt ans, obligée pour survivre de faire des cachets de plus en plus mal payés et artistiquement sans intérêt aucun, j’étais cependant ravie d’avoir décroché deux jours de figuration les 24 et 25 septembre (même à 68€ brut la journée !)
      En effet, au Pôle emploi de la rue de Malte (agence pour les artistes), un grand casting organisé en août avait retenu 300 intermittents pour ces deux jours de tournage (deux jours salvateurs pour beaucoup d’entre nous).
      Et pan le 21 septembre, envoi en masse de textos pour annuler nos contrats : tous les proféssionnels sont décommandés. Et pourquoi ?...
      La réponse est sur ce site : recherche de bénévoles, gentiment crétins qui s’imaginent participer à un événement qui marquera leur vie, peut-être même qui les lancera dans le métier d’acteur (...)
      Je suis révoltée par la bêtise des propos désobligeants lus ("payés à poser ses fesses") et surtout très en colère contre une production peu scrupuleuse qui ne tient pas ses engagements.
      La figuration n’est pas une partie de plaisir, pas de l’argent facilement gagné : c’est souvent un moyen de survie dans nos vies d’artistes créateurs en manque de contrats payés.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 23 septembre 2009 à  13:31 :

        Quel rapport entre des "artistes créateurs" et des lambdas qui restent assis toute la journée pour remplir le vide ? Aucun.
        Jacques Tati avait résolu le problème dans Playtime, c’était des silhouettes collées sur du bois qui faisaient la figuration.

        Répondre à ce message

      • Répondu le 11 novembre 2009 à  10:50 :

        Pour la première fois depuis que le cinéma et la télévision existent, le SNACCT (Cgt), Syndicat National des Acteurs de Complément du Cinéma et de la Télévision s’occupe depuis quatre mois de ce genre de cas de figure. Il faut effectivement dénoncer l’encouragement au travail bénévole qui n’et ni plus ni moins que du travail dissimulé et donc puni par la loi française. Plus nous aurons d’adhérents dont les noms et prénoms n’apparaitront nulle part et plus ce travail non déclaré déguisé en travail bénévole disparaitra. Depuis la naissance du syndicat plusieurs boites de production ont été épinglées par l’inspection du travail et ça n’est qu’un début. snacct@fnsac-cgt.com et le site du SNACCT sont ouverts à toutes les actrices et les acteurs de complément et à tous les intermittents du spectacle de France.

        Répondre à ce message

  • Participez au tournage du film Nodame Cantabile à Paris !
    17 septembre 2009 09:45, par Oncle François, figurant-débutant enthousiaste et bénévole !

    57 à 60 ans, c’est pile mon apparence. J’essaie de conserver la forme, et la coupe à la Zidane permet de masquer ma calvitie ! J’accepterai éventuellement de servir de figurant, notamment en cas de galante compagnie (peut etre y a t’il les fameuses geishas dans ce film ??). Si j’ai bien compris, les figurants volontaires ne sont pas rémunérés, mais remboursera t’on les frais de déplacements sur le lieu de tournage parisien ? Cordialement

    Répondre à ce message

    • Répondu le 17 septembre 2009 à  14:45 :

      la coupe à la Zidane permet de masquer ma calvitie !

      On vous visualise bien maintenant, le genre petit vieux chauve dans les Sketchs de Bennie Hill.

      Répondre à ce message

  • Inutile de vous dire que vu le mépris affiché pour le métier d’intermittent, nous allons garantir la promo de la série !

    Que diriez-vous si, dans votre branche, on proposait à votre voisin de faire votre boulot gratuitement et à votre place ?
    Chez le boucher, vous lui demandez aussi de vous donner sa viande gratuitement ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 18 septembre 2009 à  00:34 :

      Faut arrêter de jouer les vierges effarouchées, quand pour un tournage on remplit une salle pour assister à un spectacle, on ne paie pas les spectateurs. Imaginez les budgets que ça représenterait pour les scènes de films à Bercy ou au Zénith. Ils me font marrer ces intermittents du cerveau dont le seul talent est de poser leurs fesses dans un fauteuil et d’attendre.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 18 septembre 2009 à  13:19 :

        Sauf certaines exceptions ( les films dont le sujet principal est la musique par exemple , et meme là ce n’est pas systematique ) ce sont effectivement des figurants qui sont dans le stades et autres Bercy : soit ils sont 2 ou 300 et sont démultipliés par ordinateur (le film "Didier" avec chabat par exemple au parc des princes ) , soit ils sont 5 ou 600 et mélangés avec des " fans" ( non payés donc ) pour augmenter le nombre ( et par ordinateur en plus , comme pour " jean-philippe " avec johnny halliday au stade de france , reconstitué en partie sur un terrain militaire )
        ce qui est pénible avec vos commentaires sans interet , c’est que vous ne vous y connaissez pas , donc vous pourriez au moins ne pas etre désobligeant ! L’ignorance est excusable , la bêtise moins

        Répondre à ce message

        • Répondu le 18 septembre 2009 à  15:18 :

          QUOI !!! Et les figurants numériques ne sont pas payés !!!! C’est scandaleux !!!!

          Répondre à ce message

  • Pour ma part, j’avoue participer à ce tournage et j’ai chèrement mis de ma personne pour l’avoir ! Je ne travaille pas dans la figuration, donc, je ne connais pas du tout ce monde et ses difficultés. Et je suis outrée des annulations que la production a faites au profit de bénévoles. Pourtant, dans mon mail de confirmation, c’était bien noté que nous serions en compagnie de figurants professionnels, donc, c’était clair pour moi qu’il y aurait des gens payés et d’autres non, dont moi. Mais si je vais à ce casting, c’est pour la simple et bonne raison que je suis une très grande fan de Nodame Cantabile (Nodame-chaannn et Chiaki-senpaiiii !!!) et qu’en pure fan, je ne pouvais pas rater ça (pourtant, je suis pas une ado boutonneuse, qui hurle à tous vents). C’est la chance de ma vie, pas de faire carrière dans la figuration (bien loin de mon métier), mais de rencontrer les gens en qui j’ai une vive admiration, et de participer un peu à cette série que je trouve fantastique (on ne me verra sûrement pas et franchement c’est pas le but).
    Donc, c’est vrai que j’ai sûrement pris la place d’une personne qui aurait dû être payée (sans bien sûr le savoir), c’est vrai que pour ma part, je ne serai pas payée, mais franchement... p*** voir Nodame-chan, je suis désolée, mais ça n’a pas de prix ! On me dira peut-être qu’on profite de moi, car je suis une fan, que je suis une vieille imbécile mais franchement, j’en ai rien à faire ! Et je pense avoir droit à cette place autant qu’une autre personne.
    Alors, oui, je trouve ça dégueulasse qu’on puisse annuler des contrats, sous prétexte que la production a trouvé assez de bénévoles, mais franchement... toutes ces personnes, qui vont participer à cette figuration ne serait-il pas des fans comme moi qui ne cherchent qu’à voir leurs idoles ? Doit-on leur jeter la pierre à eux, qui sont pas des pros (et je suis sûre qu’ils veulent pas le devenir) et à qui on leur donne UNE chance de voir ces acteurs japonais ? Car oui, ces acteurs japonais sont très rarement en France, voire jamais. Les voir à ce tournage, en chair et en os, est notre seul moyen de les rencontrer une fois dans notre vie !
    Je parle en fan, et je suis sûre qu’il y aura qui se moqueront de mes propos, car hyper puéril (et oui, je suis une fan « gentiment crétin(e) »), mais non... j’avoue que rencontrer Nodame, ça faisait même pas partie de mes rêves, car irréalisables. Aujourd’hui, c’est possible, et je n’échangerai ma place pour rien au monde.
    Je vis peut-être au pays des rêves, mais pour assister à ce que je vais assister, je préfère bien rester dans ce pays…

    Répondre à ce message

  • Finalement, la majorité du travail a été fait avec les figurants "professionnels". Je ne sais pas si les conditions étaient mauvaises mais j’ai rarement vu un telle bande de tire au flanc, même pas capable de se taire pendant les prise... Il fallait entendre ce que disait le staff japonais... :-)

    Répondre à ce message

    • Répondu le 24 septembre 2009 à  23:45 :

      En effet c’était plus que limite comme tournage !!
      Pour commencer il y avait des retards terribles, à tel point que les figurants qui devaient tourner de 13h à 18h, ont au final tourné de 15h à 20h15.
      Quant à la 2eme "vague" de figurants qui devaient être là de 17h à 21h c’est purement un scandale !!
      Non seulement on les a fait attendre plus de 3h sans leur donner de nouvelles, mais en plus de ça il n’y avait que du café, du sirop et du pain avec de la confiture sur le "buffet",et comble du comble, on ne les a fait entrer dans la salle que 5 minutes montre en main avant la fin du tournage, juste histoire de dire qu’ils n’étaient pas venus pour rien ; avec la caméra fixée sur l’actrice principale, qu’ils ne pouvaient même pas voir vus qu’ils étaient entassés sur le balcon au-dessus d’elle...
      Et alors qu’on pouvait imaginer que les acteurs monteraient sur scène 30 secondes à la fin du tournage juste pour dire merci, et bien non on a eu le droit d’être jetés dehors, point final !
      Conclusion : du grand n’importe quoi !!!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 25 septembre 2009 à  03:26 :

        Ah parce que non-contents d’être payés à rien faire, les figurants exigent comme goûter autre chose que du café, du sirop et du pain avec de la confiture. Ca doit être champagne et caviar pour ces artistes créateurs.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 25 septembre 2009 à  14:43 :

          Sans aller jusque là, on avait peut-etre le droit à autre chose que des tranches de pain de mie....
          Et mon précédent commentaire ne parlait pas des figurants professionnels, mais des dizaines de figurants BENEVOLES qu’on a fait venir, attendre pour rien, et jeté dehors sans considération....

          Répondre à ce message

          • Répondu par Marion30 le 25 septembre 2009 à  18:35 :

            J’ai été ravie de faire cette figuration....Je suis une comédienne toute neuve et peut-être encore assez naïve, mais j’aime beaucoup l’originalité des séries japonaises (souvent reprise de mangas) et surtout le jeux des acteurs, j’ai eu la chance de pouvoir participé à titre bénévole à ce tournage (je ne peux pas encore m’inscrire à l’ANPE spectacle !). Je suis très attiré par ce jeux très spécial des japonais et j’admire beaucoup la jeune actrice qui interprète Nodame !!!!C’est pourquoi j’ai beaucoup apprécié ce tournage. Comme dis précédemment, j’ai été outré par le comportement de certaines personnes qui ne cessaient de parler. Comme chacun sait, le silence est très important sur un tournage, le fait que le staff japonnais ne puisse pas s’entendre entre eux a rallongé bien sûr le tournage des prises ! Il ne tenait qu’aux bavards de se taire pour que tout aille plus vite !
            Toute cette journée je n’ai fais qu’entendre des gens se plaindre de leur condition, je pense que vous êtes déprimé de faire encore ce genre de chose en tant que comédien confirmé....et j’espère pour vous que vous trouverez des choses plus intéressantes a faire car dans notre métier, la figuration ne fait que frustrer et rendre jaloux..... Si vous vouliez gagner votre vie, ce n’est pas comédiens qu’il fallait faire !!! Tous mes professeur de théâtre de 25 à 70 ans m’ont confirmé que les pâtes était le plat principal du comédiens et que la pire chose pour lui était le désert : seulement il faut le traversé et non pas s’y assoir en déprimant ! Dites vous que vous faites un travail qui vous plait, qui vous enrichit tous les jours, que vous faites des rencontres magiques, et que tout le monde n’a pas la chance de vivre ça. Ceux qui courts après l’argent se sont trompé.
            C’est bien connu : l’artiste vie d’amour et d’eau fraîche !
            En tant que comédienne, j’espère que mon discourt ne changera jamais.

            PS : J’ai beaucoup appris rien qu’en regardant cette jeune actrice dans cette petite scène de rien, et pourtant je connais très bien la série Nodame Cantabile dans laquelle elle interprète le même rôle ! J’ai pu voir son travail et j’en suis ravie, car je ne pensais pas avoir l’occasion de la voir un jour !

            Répondre à ce message

  • Tous ces coms sur le métier de figurants c’est clair c’est important, mais en même temps on est sur un site de bd et pour ceux qui connaissent le monde du drama il n’est pas rare qu’ils fassent appel à des figurants fans ! (cf la comédie musicale fruits basket l’année dernière !) Bref je dis ça en passant dans le coin. (C’est bien de se battre pour ce qu’on croit, mais vu que chacun croit en quelque chose d’autre, aîe aîe aîe !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 février 2010 à  12:38 :

      Quand de nouvelles personnes débarquent dans un milieu, (des acteurs dans un forum BD) le minimum est d’essayer de les comprendre avant de leur tomber dessus.

      "De plus en plus d’acteurs, de moins en moins de rémunération..." ça ne vous fait pas penser à une certaine catégorie de personnes que nous aimons bien ici ?

      Je vois de plus en plus de titres publiés et donc de plus en plus d’auteurs de moins en moins bien rémunérés...

      Les métiers à forte valeur intellectuelle sont de plus en plus attractifs et voient leurs heures de travail augmenter inexorablement et corrélativement, pour beaucoup d’entre eux, leur rémunération baisser.

      Or ce sont aussi ces catégories socio-professionnels qui sont supposées acheter les bien culturels haut de gamme.
      Beaucoup d’entre eux ont de moins en moins le temps de lire ou d’aller aux spectacles.
      Par ailleurs, les métiers répétitifs et sans responsabilités (services à la personne, nettoyage,...) voient leurs heures de travail diminuer (35h, temps partiel contraint...) ces catégories ayant de plus en plus de temps libre mais peu d’argent et souvent peu de moyens intellectuels (par leur éducation ou leur milieu) pour accéder aux divertissements culturels complexes...
      Après des heures harassantes, on s’écroule devant la TV.

      "... Quand ils giclé les figurants, je me suis moqué. ... et quand ils sont venus me jeter, il n’y avait plus personne pour protester..."

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD