Patrice Pellerin signe chez Soleil

5 octobre 2006 10 commentaires

Patrice Pellerin vient de signer un contrat d’auteur avec Mourad Boudjellal. La nouvelle est désormais officielle :
Yann de Kermeur voguera désormais beaucoup plus au sud car le prochain cycle de la série L’épervier paraîtra aux Éditions Soleil dans la collection Quadrant Solaire [1] ! La mission, titre du prochain album est annoncé pour janvier 2008.

LB

[1où il y retrouvera Corinne Bertrand, ancienne éditrice chez Dupuis de la collection Expresso et de quelques titres de la collection Repérages

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
10 Messages :
  • > Patrice Pellerin signe chez Soleil
    5 octobre 2006 22:05, par horto

    Une bombe...
    après le superbe album de carnets d’aventures, après une superbe intégrale...
    je ne comprends pas.

    Répondre à ce message

    • Répondu par alc le 6 octobre 2006 à  11:28 :

      il n’y a rien à comprendre c’est juste un changement d’éditeur !Les aventures de Yann seront tout aussi passionnantes !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 6 octobre 2006 à  15:05 :

        Pour aider à la compréhension :

        http://www.quadrantsolaire.com/journal.html

        Voir en ligne : Quadrant Solaire

        Répondre à ce message

      • Répondu par horto le 6 octobre 2006 à  15:19 :

        Une série, c’est aussi un auteur qui crée et un éditeur qui la lance et la soutient sur le marché.
        Je ne comprends pas le changement d’éditeur, j’aimerais donc savoir pourquoi Pellerin fait ses valises.

        Répondre à ce message

      • Répondu par David Steenhuyse le 6 octobre 2006 à  15:22 :

        Sauf pour les traductions... Soleil ne traduit pas ses albums en néerlandais. Dommage, parce que nous lisons aussi en masse L’Epervier.

        Répondre à ce message

        • Répondu par alc le 6 octobre 2006 à  17:33 :

          Je pense que P Pellerin à penser à vous lecteur néerlandais !!!

          Répondre à ce message

  • > Patrice Pellerin signe chez Soleil
    6 octobre 2006 12:41

    Premier retour sur investissement de l’engagement de Glaude Gendrot par Soleil

    D’autres suivront ...

    Répondre à ce message

  • > Patrice Pellerin signe chez Soleil
    7 octobre 2006 11:07, par Batman

    Non, il y a erreur Claude Gendrot n’est pas en contrat avec Soleil, mais avec Futuropolis...C’est plutôt grâce à Corinne Bertrand que P. Pellerin a signé avec Mourad Boudjellal, elle même ayant signé chez Soleil à la fin de cet été.
    Elle travaillait déjà avec lui dans la collection Repérages lorsqu’elle était en poste chez Dupuis. Les connexions étaient faites !!

    Répondre à ce message

  • > Patrice Pellerin signe chez Soleil
    9 octobre 2006 19:48

    super !!!
    encore un pretexte pour augmenter une serie de 9.80 a 13 euros. (voir 13.50 d’ici a 2008)

    Répondre à ce message

    • Répondu le 23 octobre 2006 à  23:54 :

      Pour qu’un album ne se vende pas, il suffit de ne pas l’acheter.

      La sanction économique suffirait peut-être à un éditeur.

      Dans les faits, il n’y a pas de sanction des lecteurs (ou pas suffisamment) pour qu’un éditeur ne passe pas d’une collection "petit format" à une collection "grand format" (cf Le Choucas, un exemple parmi d’autres).

      Tout le monde semble y gagner à court terme : l’éditeur, l’auteur, le libraire. Mais au détriment des nouvelles séries et donc de l’avenir du commerce de la bande dessinée, pour parler cru, car les budget des lecteurs ne sont pas sans limites.
      Du coup les séries à succès fagocitent les séries en devenir.

      Cela dit, une bande dessinée est un produit industriel très bon marché (comparé à ses concurrents : CD, DVD, Roman, Place de cinéma, etc.)
      Peu importe le tirage : une bande dessinée "enfant" est vendue à un prix de l’ordre de 9 euros et une bande dessinée "adulte" à un prix de l’ordre de 13 euros.
      Ces ouvrages sont, quand même, de beaux objets (quadri, 48 planches minimum, reliure, parfois jaquette...) et souvent vendus à moins de 2 000 exemplaires.

      Vous achetez presqu’au même prix (par exemple) le dernier "Sillage" et "Pourquoi j’ai tué Pierre" chez Delcourt ; le dernier "Titeuf" et "Mamette" chez Glénat, etc. Le succès des uns permet aux éditeurs de parier sur le succès des autres, voire de publier des titres qui autrement resteraient dans les cartons.

      Ne boudons pas notre plaisir et sanctionnons quand c’est de bon aloi.

      Bernard
      Librairie "M’enfin ?!" à Rennes

      Répondre à ce message