"Pavillon rouge", c’est fini

5 août 2003 1 commentaire

Les Editions Delcourt mettent officiellement fin à leur revue "Pavillon Rouge". L’éditeur s’en est expliqué sur son forum : "La raison de cet arrêt est avant tout économique, en 2 ans, nous ne sommes pas parvenus à séduire et à conquérir un public suffisant. Vous verrez dans ce dernier numéro que cette décision n’était pas préméditée : un édito annonçant la rentrée, une nouvelle offre d’abonnement, etc... Pas de souci par contre question bd puisque nous n’avons pas démarré de nouvelles séries à suivre.

"Le principe que nous voulions lancer était de prépublier un album complet à chaque numéro, en l’occurrence, il s’agit de Golden Cup. C’était là une piste pour une nouvelle formule que nous n’avons pas trouvée au final : comment gérer l’aspect promotion du magazine, comment aborder l’éclectisme du catalogue, comment faire plaisir à tout le monde (comique, vous trouverez en dernière page du numéro 26 des extraits de réponse issues d’un questionnaire qui résument à elles seules les abîmes de notre perplexité) ???

"Après avoir exploré les voix du "Michuss" (nom de code d’une formule secrète), envisagé le tout et son contraire, imaginé un "Navis Mag" (comme le Lanfeust), nous avons fait l’amer constat que nous étions "victimes" de la richesse de notre catalogue et des nombreux courants d’auteurs. Cette richesse, nous en sommes fiers et elle fait, je crois, la force du catalogue d’édition - ne nous en plaignons pas...

"Aussi, pour répondre à quelques interrogations lues sur des sites : l’arrêt n’est pas lié à la création de Delsol, il n’y a pas de stratégie par rapport à Lanfeust, les éditions Delcourt ne sont pas au bord de la ruine... "

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • > "Pavillon rouge", c’est fini
    15 septembre 2003 18:56, par Hector ( fanzine Onabok )

    Tout cela est bien dommage. ... Je suis les éditions Delcourt depuis les débuts (Galères balnéaires, La Bande à Renaud...) et je trouvais à cette revue (que je lisais à l’occasion) un ton et une légitimité sur les autres revues indéniable.

    Pavillon Rouge était l’unique revue de bande dessinée à proposer autant de chroniques avec autant d’objectivité. Leur catalogue est un de ceux à mon avis le plus large qui soit dans le domaine de la bande dessinée moderne, et un des rares à offrire autant de traductions étrangères (US en aprticulier) de qualité. Lorsque l’on relit les anciens numéros, on réalise de plus combien étaient fraiches et pertinentes (j’insiste sur ce mot) les informations.
    Tout cela est bien triste. Reste quand même l’éditeur...et toutes les bonnes prévisions de la rentrée.

    Voir en ligne : http://www.actuabd.com/breve.php3?i...

    Répondre à ce message

    • Répondu par cam le 23 février 2004 à  13:35 :

      nooooooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
      ve pas ke ça s’arrêtteeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuu
      pavillon rouge ct superrrrrrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuu

      Répondre à ce message