Percy Jackson continue ses exploits mythologiques chez Glénat

10 décembre 2013 1 commentaire

Percy Jackson continue ses exploits mythologiques chez Glénat
Nous évoquions encore précédemment La Quête d’Ewilan, tiré de romans d’Heroïc Fantasy adressé au jeune public. Et voici que Glénat prolonge l’adaptation d’une autre série de roman jeunesse, Percy Jackson de Rick Riordan, via le rachat du fonds de 12bis.

La filiation avec Harry Potter est incontestable : Percy est un jeune garçon de douze ans, soumis à un destin sans égal car il est le fils de Poseïdon. Il rejoint chaque année un camp de vacances pour des enfants qui tentent, comme lui, de dompter leurs pouvoirs, mais est soumis à une quête ’annuelle’ pour essayer de préserver le fragile équilibre au sein des dieux de la mythologie grecque.

En effet, malgré leur lien avec l’Antiquité, ces dieux et demi-dieux représentent toujours le bastion du monde occidental, même au cœur du XXe siècle, et aux États-Unis où se déroulent la majeure partie des aventures de Percy Jackson.

Si l’on se doute que le héros devrait sûrement prendre plus de temps pour assimiler la nouvelle destinée qui s’offre à lui dans les premières pages du premier tome, on tient certainement là une excellente adaptation : le récit de Robert Venditti est dense et bien découpé, tandis que Attila Futaki réalise une véritable prouesse en dessinant aussi consciencieusement et avec autant de dynamisme les aventures de ce bestiaire bigarré.

On se surprend même à espérer parfois que les planches soient publiées en plus grand format, vu les détails et les dialogues présentés. Mais cela propulserait sans doute les albums à un prix trop élevé pour les finances du public visé. On profite donc de ces 128 pages pour chaque album, avec le sentiment de vivre une réelle aventure auprès de ce héros, malgré tout encore un peu trop parfait.

CLD

Lire les premières pages de ce tome 2

De Percy Jackson, commander
- le tome 1 Le Voleur de Foudre chez Amazon ou à la FNAC
- le tome 2 La Mer des Monstres chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :