Pixar tourne le dos à Disney

31 janvier 2004 0 commentaire

Drame hollywoodien, le studio Pixar, artisan de tous les succès signés Disney dans la dernière décennie, tourne le dos au leader historique des dessins animés aux Etats-Unis, en rompant le contrat qui liait ces deux entreprises. C’est l’estocade finale portée par l’industrie numérique au dessin animé traditionnel, et peut-être la fin d’une époque.

Avec Toy Story puis récemment Le Monde de Nemo, la major de Burbank s’était considérablement enrichie grâce à la petite start-up californienne. La "petite boîte" associée à Disney sait de qui tenir puisqu’elle est dirigée par Steve Jobs, le fameux pionnier de l’industrie du jeu vidéo et fondateur (et toujours PDG) d’Apple (cet ancien employé d’Atari avait d’abord créé le jeu Breakout en 1976 puis ensuite Apple avec son complice Steve Wozniak).

Pour le PDG de Disney Michael Eisner, déjà contesté par certains de ses actionnaires, notamment le groupe familial dirigé par Roy Disney, c’est un mauvais coup de plus. Mais le vieux briscard a du répondant : les droits de la suite de Monsters & Company, de Bugs’ life ou même de Nemo appartiennent à Disney.

DP
Photo : Steve Jobs - DR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?