Pour ses 15 ans, Kaze (Groupe Viz Media Europe) lance KZTV

3 octobre 2009 0 commentaire

Les abonnés de Free l’on découvert depuis le 3 juillet : Kaze a lancé sa propre chaîne de télé sur Internet, pour le moment sur Free et Alice et, annoncent-ils, bientôt sur SFR.

« Le lancement de cet été semblait mal maîtrisé, les internautes ont dû être déçus » nous dit un spécialiste du secteur. Si l’opérateur veut remplir les caisses à 3,99 euros par mois, il aura intérêt à redresser la barre ! Le site, qui fonctionne un peu comme Nolife, a des concurrents : Gong, la chaîne Mangas d’AB et, dit-on, prochainement Orange.

Le plus de Kaze ? sa proximité avec les détenteurs de licences Shueisha, Shogakukan et ShoPro qui viennent précisément d’acheter cette société récemment, notamment un catalogue qui est le plus gros d’Europe avec quelque 90.000 références sur 200 licences, 2500 épisodes et 1200 Heures de programme pour 1 million de DVD vendus en France chaque année et un CA de 15 millions d’euros. Kaze est présente en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Hollande.

La nouvelle donne se traduit par une proposition de sept nouvelles séries chaque semaine et des exclusivités comme Chiko, le voleur aux cent visages ou encore High School Samourai.

Comme certaines de ses concurrentes, la chaîne propose des thématiques autour de genres et d’auteurs. Les séries doublées côtoieront les séries sous-titrées dont on nous promet qu’elles seront de toute fraîcheur, suivant parfois de 24 heures leur diffusion au Japon grâce à un logiciel de sous-titrage performant.

La chaîne vise un objectif de 150.000 foyers abonnés d’ici à fin 2010. L’objectif est de faire connaître un plus grand nombre de séries de Japanimation en France et en Europe. Par exemple, dès aujourd’hui, la chaîne diffusera pour la première fois en simultané avec le Japon, les série TV Bantora et Kobato dont les premiers épisodes en VOSTF seront disponibles sur le nouveau site internet kazeplay.

DP

Pour ses 15 ans, Kaze (Groupe Viz Media Europe) lance KZTV

En médaillon, Cédric Littardi, patron de Kaze. Photo : D. Pasamonik.

Voir en ligne : Le site de KZTV

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?