Prémices du Prix Diagonale-Le soir associé à la Fondation Raymond Leblanc

2 mai 2013 5 commentaires

Si La France possède quelques très grands festivals, tels qu’Angoulême, Blois, Saint-Malo, Aix, Bastia, Amiens et bien d’autres, la Belgique brille généralement par la pluralité de ses petits événements, plutôt moyens et sans moyens, souvent d’« humeurs » inconciliables.

Pourtant, depuis quelques mois, un vent nouveau souffle sur le plat pays : le Festival de Saint Gilles a fait cause commune avec la fête de la bande dessinée de Bruxelles-Capitale ainsi que des lieux emblématiques de la capitale belge.

Et comme annoncé précédemment, le quotidien belge Le Soir s’est associé au Prix Diagonale et à la Fondation Raymond Leblanc pour créer le Prix Diagonale-Le Soir.

L’objectif de cette ambitieuse association étant de créer en Belgique une récompense exceptionnelle, la mieux dotée d’Europe, afin de polariser l’événement.

Ce Prix Raymond Leblanc de la jeune création est matérialisé par une bourse à la création de 10.000 euros, un contrat d’édition aux Éditions du Lombard assorti de 10.000 euros d’avance sur droits, une prépublication de l’album dans « Le Soir » et une campagne de promotion d’une valeur de 25.000 euros.

Prémices du Prix Diagonale-Le soir associé à la Fondation Raymond Leblanc
Tomas Plan, le gagnant du concours 2012, avec Sharak, battement d’aile

Comme à chaque fois, la célébration du prix Raymond Leblanc, créateur du Journal de Tintin, se double par la publication des lauréats précédents.. L’album célébrant les jeunes talents BD 2012 est disponible à la demande à la Fondation Raymond Leblanc(Moof Museum) et au Centre Belge de la Bande Dessinée.

Peut-être qu’un tournant important se négociera ce week-end pour le neuvième art belge.

CLD

Lire nos articles concernant les lauréats du Prix Raymond Leblanc des années précédentes :

- 2007
- 2010
- 2011

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :