Que rapporte un album de BD à son éditeur ?

23 avril 2004 1 commentaire Albums
🛒 Acheter

Dans son numéro de mars 2004, l’excellent magazine belge "Bizz" propose un dossier spécial au phénomène "Largo Winch" et à toutes ses répercussions pour les différentes facettes de son éditeur, Dupuis.

On y trouve un très intéressant tableau de la répartition des coûts d’un album de bande dessinée. Même s’il ne peut être complètement généralisé à tous les éditeurs ni à tous les types d’albums, il est néanmoins instructif. On y apprend ainsi que le libraire a une marge de 40% sur le prix de vente, les auteurs 10%, que le prix de revient (prix à la planche, photogravure, frais d’impression) intervient pour 17%... et que la marge de l’éditeur n’est que de 5%.

Que rapporte un album de BD à son éditeur ?

Il faut cependant interpréter ces pourcentages avec un certain sens de l’élasticité. Ainsi, alors qu’il est prévu 8% de promo et publicité pour Largo Winch, certaines séries ne bénéficient d’aucune promotion... et certains éditeurs n’envoient même pas de service de presse aux journalistes. De même, pour le prix de revient, l’éditeur annonce un prix à la planche de 250 Euros à 750 euros ! Et chez la plupart des autres éditeurs, ce prix à la planche est tout bonnement retiré des droits perçus sur les albums !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • > Que rapporte un album de BD à son éditeur ?
    26 avril 2004 09:34, par PouetLaChouette

    Attention, il aurait peut-être fallu un peu plus analyser ces chiffres. En effet, une marge de 40% pour le libraire peut sembler énorme, mais il a des charges (locaux, factures, salaires). L’article présente l’éditeur comme un pauvre : à peine 5%... Les libraires sont-ils des enfoirés plein de fric ?

    Si on additionne les frais éditeur de la même manière qu’est présentée la marge libraire, on arrive à 50%.

    A méditer.

    Voir en ligne : > Que rapporte un album de BD à son éditeur ?

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD