Robert Rodriguez sur un film live de Gunnm en collaboration avec James Cameron ?

17 novembre 2015 0 commentaire

Le réalisateur et producteur canadien James Cameron semble en veine d’annonces en ce moment, puisque maintenant c’est au tour d’une des plus vieilles arlésiennes du manga de refaire surface, comme nous le révèle Hollywood Reporter : l’adaptation hollywoodienne de Battle Angel Alita de Yukito Kishiro, plus connu par ailleurs, et notamment chez nous, sous le titre de Gunnm.

Extrêmement populaire au Japon et dans le reste du monde, Gunnm a été prépublié entre 1990 et 1995 dans le magazine japonais Business Jump,avant d’être compilée en neuf volumes que l’éditeur Glénat a sorti en France entre 1995 et 1998. La série Gunnm se déroule au 26e siècle dans un monde où une catastrophe écologique, due à la collision d’une météorite avec la Terre, a conduit l’humanité au bord de l’extinction.

Le monde se divise dorénavant entre Zalem, une ville suspendue réservée à une élite et Kuzutetsu, sa ville-poubelle, où la lie de l’humanité survit dans la violence.Cette histoire dystopique se penche dès lors sur la renaissance de Gally,une cyborg amnésique qui est sauvé d’une casse par Ido,un bio-mécanicien de génie qui lui fabrique un nouveau corps. Avec pour imposant bagage le "Panzer Kust", un art martial cyborg, seul héritage d’un passé obscur, Gally devient chasseuse de primes et tente de renouer les fils de son passé et ceux qui la relient à l’humanité.

Robert Rodriguez sur un film live de Gunnm en collaboration avec James Cameron ?
Crédit :Yukito Kishiro Glénat Seinen Manga

Mais attention ! Que les fans du réalisateur canadien ne se réjouissent pas trop vite : Cameron, trop occupé par les suites à son film Avatar, c’est le réalisateur mexicain Robert Rodriguez (Une nuit en enfer, Desperado, Planète Terreur, Sin City...) qui devrait se charger du film en prises de vues réelles, tandis que Cameron se contenterait de superviser et produire le long métrage avec son partenaire Jon Landau, au sein de son studio de production Lighstorm Entertainment,pour le compte de la 20th Century Fox .

Évidemment, les flonflons d’usages accompagnent la nouvelle : " Robert et moi avons été à la recherche d’un film à faire ensemble pendant des années, donc je suis gonflé à bloc depuis qu’ il a dit qu’il voulait faire Battle Angel Alita (Gunnm). En fait,cela fait des années que je cherche à faire ce film. J’ai été tellement excité quand il m’a dit qu’il voulait le faire, a dit pour l’occasion Cameron. Il est très collaboratif et nous sommes comme deux enfants en train de construire leur jouet, s’amusant aussi bien créativement que techniquement. C’est un projet qui me tient à cœur et il n’y a personne en qui j’ai plus confiance que Robert, avec son style rebelle et sa virtuosité. Nous avons très envie d’apprendre l’un de l’autre tout en livrant un film épique qui botte les trains."

Dans le même ton consensuel et promotionnel Rodriguez a enchaîné aussitôt : "Gunnm est une épopée incroyablement riche et vivante dans la tradition des grands films spectaculaires de James Cameron. Se rendre chaque jour au boulot et travailler à partir du script fantastique et visionnaire de James, tout en apprenant les techniques de pointe qu’il a défrichées est une leçon de maître dans l ’art du cinéma. C’est un honneur d’ explorer le monde de Gunnm avec James et Jon Landau, dont les films ont eu un impact sur moi depuis des décennies."

Après plusieurs années sans nouvelle (les droits d’adaptation de ce manga cyberpunk sont détenus depuis de nombreuses années par James Cameron qui rêve depuis plus de quinze ans de donner vie à la belle cyborg guerrière), voilà que la promesse d’un film Gunnm reprend de belles couleurs. Au passage, on apprend que le scénario du film a été confié aux bons soins de Laeta Kalogridis, qui a écrit celui de Shutter Island.

Sachant qu’aucune date (ni de sortie, ni de préproduction) n’a encore été communiquée, on peut déjà se dire qu’avec Rodriguez aux manettes on peut s’attendre, avec ce grand fan de séries B et de pulps, à du bondissant référentiel en diable. Voilà une association qui a toutes les allures de la bonne pioche pour Gally la cyborg.

PA

En médaillon : Photo DR

Voir en ligne : L’article de Hollywood

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?