"Sardine de l’espace" à la télé : rendez-vous le 4 mai

30 avril 2020 0 commentaire

ÉCRANS. Après avoir parcouru la galaxie, Sardine de l’espace se prépare à envahir nos télévisions. C’est la Toon Factory qui est derrière ce projet aux côtés de Télétoon+ (groupe Canal+), et ils nous réservent quelques surprises à venir...

La série écrite par Emmanuel Guibert et Mathieu Sapin et dessinée par Joann Sfar et Mathieu Sapin (Dargaud) a su conquérir un public jeunesse notamment dans les pages du magazine J’aime Lire grâce à des personnages hauts en couleurs, un humour ravageur et des aventures toujours plus originales. Alors que le 14e tome est attendu dans nos librairies pour le 29 mai, les rumeurs d’une série animée allaient bon train et sont confirmées par Thierry Bertier, le PDG du studio Toon Factory en charge de la création de la série.

"Nous avions l’ambition, avec le soutien essentiel de Télétoon+, de faire, à l’image de la BD, un programme à la fois plein d’humour et de pétillante intelligence, dit-il dans un communiqué. J’ai le sentiment que nous avons réussi et j’espère que les enfants et leurs parents adopteront Sardine à l’écran comme ils l’ont déjà accueilli dans leur famille en plébiscitant ses aventures sur papier."

"Sardine de l'espace" à la télé : rendez-vous le 4 mai
© Toonfactory.

Le premier épisode va arriver vite, très vite : la série sera lancée en exclusivité sur Télétoon+ le 4 mai 2020 avec deux épisodes. Et pour les quelques amateurs puristes de la série qui craindraient de la voir dénaturée à l’écran, pas d’inquiétude : c’est Joann Sfar himself, l’un des créateurs de la BD, qui est en charge de la direction artistique.

Mais l’équipage de l’Hector Malot ne sera pas le seul à investir nos petits écrans : Thierry Bertier a également annoncé la venue prochaine des adaptations de Comment ratatiner, Mood et Le Voyageur de musique. Pas encore de date, mais davantage d’informations devraient arriver sous peu.

JBDP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?