Sélection Comics : Le meilleur de la BD US de super-héros (mai 2005)

8 mai 2005 0 commentaire

Chaque mois, les comics sont de plus en plus nombreux dans les librairies. Pour s’y retrouver, voici une sélection des comics de super-héros incontournables. A déguster sans modération !

Sélection Comics : Le meilleur de la BD US de super-héros (mai 2005)  Spécial DC N°24 : super-héros méconnu en France, Green Lantern est pourtant un pilier de la JLA. Incarné par plusieurs êtres humains depuis pratiquement un demi-siècle, il utilise son anneau et sa batterie verte pour combattre les extra-terrestres qui menacent la Terre. Au sommaire de ce numéro spécial édité par Semic, on retrouve plusieurs épisodes retraçant la carrière des différents Green Lantern, dont Telling Tales dessiné par le génial Gil Kane et In Blackest Night scénarisé par Alan Moore !

- Wolverine 135 : dernier volet de la saga "La Fin", écrite par Paul Jenkins, à qui l’on doit déjà l’invention des origines de Logan. Un récit historique qui devrait troubler de nombreux fans (Marvel).

- Wolverine 136 : le scénariste Mark Millar et le dessinateur John Romita Jr unissent leurs forces pour reprendre en main le destin du mutant griffu, et ça décoiffe ! Action, espionnage, manipulation, avec en guest-stars Nick Fury et Elektra ! Millar est en forme, bien plus que sur Spider-Man, et Romita signe des planches très impressionnantes. Un must, dès le premier épisode (Marvel).

- X-Men 100 : l’événement, c’est Chris Claremont qui s’associe à son complice, le britannique Alan Davis (Excalibur), pour relancer Uncanny. Davis est toujours au top, contrairement à Claremont qui signe bizarrement un scénario sans originalité. Ainsi, Wolvie est obligé de tuer un jeune mutant, qui menaçait de rayer de la carte tout un quartier. Problème : cette scène ressemble étrangement à celle d’un épisode d’Ultimate X-Men. Claremont le savait-il ? En tout cas, on finit par se demander l’intérêt de deux univers Marvel si les histoires sont désormais semblables. (Marvel)

- Marvel Mega 100 : Captain America et le Faucon. Le duo, né dans les années 70, se reforme grâce à Bart Sears (dessin) et Christopher Priest (scénario), pour une aventure chargée d’adrénaline. Cette mini-série permet à Cap d’affronter un adversaire qui lui ressemble un peu trop et surtout de déjouer un complot à la fois mafieux et gouvernemental ! Une bonne série B, même si les personnages sont bodybuildés à l’extrême et que le scénario a oublié de mettre en valeur l’amitié entre Cap et le Faucon. Personne n’est parfait ! (Marvel)

- Elektra : Epreuve de force (volume 5) - 100% Marvel :
Elektra Natchios n’a pas toujours été une ninja implacable, une mercenaire sans pitié qui loue ses services au plus offrant. Fille d’un riche homme d’affaires grec, elle n’est devenue ce personnage à la fois fascinant et redoutable que pour venger la mort de ce dernier. Frank Miller, qui créa Elektra, avait su explorer toutes les facettes de cette femme hors du commun. Malheureusement, les auteurs qui lui ont succédé ont souvent privilégié l’action au détriment de la psychologie du personnage, véritable attrait de ce comic-book ultra-violent. Si le romancier Greg Rucka avait permis à Elektra de commencer une introspection, Robert Rodi (Loki), lui, s’est contenté, dans ce cinquième volume, de créer une histoire calquée, plus ou moins, sur celle du film sorti sur les écrans français : beaucoup d’action, et une présentation simpliste de la personnalité d’Elektra. Heureusement, Sean Chen (Iron Man, Wolverine) signe des planches impeccables, bien que très académiques. On était simplement en droit d’attendre un peu plus de ce talentueux duo d’artistes (Marvel).

AH

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?