« Siné contre Charlie Hebdo » : un résumé de l’affaire

21 juillet 2008 26 commentaires

Dans le Nouvel Observateur du jeudi 17 juillet, Claude Askolovitch qui a mis le feu à la mèche de l’affaire Siné sur RTL quelques jours après la parution de l’éditorial qui en est à l’origine, revient sur les circonstances de sa publication sous le titre Bal tragique à « Charlie ».

Il y explique comment Philippe Val et les autres membres de la rédaction découvrent la chronique de Siné envoyée par fax, pourquoi Val ne le lit pas (il se contente de jeter un coup d’œil sur les attaques que Siné fait à son encontre à propos de son éditorial sur Denis Robert et le rend aussitôt à son interlocuteur) et comment Val a compris la gravité de ces propos, après que la mère de Jean Sarkozy, improbable lectrice de Charlie, s’en soit plaint auprès de quelques journalistes.

Le journaliste du Nouvel Observateur explique ensuite les différentes négociations de la rédaction auprès de Siné. Ils finissent par s’entendre, selon Askolovitch, sur un texte où Siné reconnaît avoir fait un « raccourci honteux et condamnable ». Le dimanche, l’éditorialiste se ravise. Se considérant trahi, il récuse le rectificatif, provoquant par là même son éviction par Philippe Val, en raison de la charte que la rédaction impose aux journalistes de « Charlie ».

Sans aucun doute documenté, du moins auprès de la rédaction de « Charlie », l’article d’Askolovitch fait l’impasse sur son propre rôle dans l’affaire, puisqu’il a été à l’origine du scandale, de même que sur l’intention de Siné de porter plainte contre lui pour l’avoir traité d’ « antisémite » dans sa chronique sur RTL. Ce qui soi-dit en passant est faux. Réécoutez attentivement l’intervention d’Askolovitch sur RTL : il considère que l’article de Siné dans « Charlie » est un dérapage antisémite, pas que Siné est antisémite. Si les mots ont un sens, Siné devrait perdre son procès car Askolovitch émet là une opinion.

Plus fondamentalement, on a l’impression qu’il s’agit là d’un des derniers développements d’une profonde division entre la vieille garde de « Charlie, celle qui a fait ses premières armes avec Choron, Gébé et Reiser et la nouvelle génération des collaborateurs du journal, parmi lesquels Charb, Luz, Riss ou Jul, les fondateurs comme Cavanna, Wolinski et Cabu se contentant d’essayer de concilier les deux camps. Il y a trois ans déjà, Siné avait proprement flingué Joann Sfar parce qu’il avait osé critiquer un dessin de son pote Willem.

De même, il y a un incontestable rapport entre l’émoi suscité par cette mise à pied (2000 signatures à une pétition en faveur de Siné, paraît-il) et la défaite judiciaire des organisations islamistes dans l’affaire des caricatures danoises qui trouvent là une occasion rêvée de se venger de cette humiliation.

Le débat dépasse de toute évidence le cadre d’un petit dérapage… Un certain nombre d’humoristes, ces derniers jours, en ont semble-t-il perdu le sens de l’humour.

Nous sommes curieux de lire le prochain numéro de Charlie mercredi prochain.

DP

Lire aussi : Siné s’exclut de Charlie Hebdo

Lire aussi : Sine massacre… Philippe Val

Lire aussi : Affaire Siné : SOS Racisme se range aux côtés de Philippe Val et de Charlie Hebdo

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
26 Messages :
  • On peut lire aussi l’éditorial de Bernard-Henry Levy dans Le Monde aujourd’hui

    Répondre à ce message

    • Répondu le 21 juillet 2008 à  15:22 :

      Edito très intéressant de BHL dont je ne suis pourtant pas toujours fan.
      Merci pour ce lien.

      Répondre à ce message

  • Si je comprends bien la fin de votre article, c’est en quelque sorte les inégristes musulmans qui ayant perdu leur procés sur les caricatures de mahomet qui profitent de cette affaire pour se venger de val ?
    J’ai pas mieux...
    ou alors vous pourriez ajouter que c’est un complot islamo-gauchiste, rouge-brun contre le grand intellectuel val. Une sortie à la sauce BécHameL quoi.
    Allez siné t’inquiètes pas ! si c avec ça qu’ils comptent gagner dans un mois tu prends la place de val au Charlie !
    Ton renvoi n’était qu’une victoire à la pyrrhus pour la Grande Bourgeoisie...Anarchie vaincra ! (heuuu... désolé je me suis un peu emporté)

    Répondre à ce message

  • Votre billet est inexact car ce qui gêne dans cette affaire est le 1 poids 2 mesures de Charlie et de Val si prompt à défendre la liberté d’expression quant il s’agit de critiquer les musulmans -ex des caricatures de Mahomet ou du billet islamophobe du même Siné passé comme une lettre à la poste en Juin dernier-et adepte de la censure pour un billet critiquant le supposé opportunisme de Sarkozy fils et nullement antisémite.De plus, vous êtes complètement hors sujet quand vous parlez de réactions supposées d’associations musulmanes qui défendent Siné. Vous voulez blaguer ou quoi ? L’information que vous donnez là est grave car mensongère. Jamais aucune associations musulmanes n’a soutenu Siné, a fortiori encore moins après son billet islamophobe du 11 Juin dernier.Les personnes qui le soutiennent sont plutôt les personnes défendant réellement la liberté d’expression de critiquer TOUTES LES RELIGIONS, même juive.

    Répondre à ce message

  • waou ! article tellement objectif !! ça fait peur !
    Même si l’accusation n’ est pas que siné soit antisémite mais que son texte soit un dérapage antisémite, c est trés trés trés discutable !
    Mais vous actua bd , direct, bang ! Siné a perdu. formidable !!
    Alors de façon sous-jacente cela voudrait dire que toutes les personnes qui n’ont vu là que la dennonciation des rapports entre pouvoir et politique seraient des antisémites sans le savoir ???
    Autant je trouve souvent vos analyses bd tres bonnes autant je trouve vos positions (politique ?) assez douteuses...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 21 juillet 2008 à  18:46 :

      Ne croyez-vous pas qu’il serait plus sage d’attendre sagement le procès que Siné ne manquera pas de faire à M. Askolovitch ? On saura alors si le journaliste du Nouvel Observateur était ou non dans son droit et si Val avait raison de virer Siné.

      Mais le fait est là : Dans cet extrait, M. Askolovitch n’a pas traité Siné d’antisémite.

      Maintenant, est-ce que le texte de Siné était antisémite ? Est-ce qu’il constituait une atteinte à la vie privée ? M. Val a considéré que oui. Pourquoi Siné n’envisage-t-il pas de contester sa décision en justice ? S’il a raison, c’est ce qu’il faudrait faire, non ?

      Répondre à ce message

  • « Siné contre Charlie Hebdo » : un résumé de l’affaire
    21 juillet 2008 18:34, par Modérateur ActuaBD

    Certains des messages postés sur ce forum, qu’ils soient en faveur de Siné ou contre lui ont été supprimés en raison de leur caractère injurieux, calomnieux ou diffamatoire.

    Si vous voulez être publiés, restez modérés car nous ne prendrons pas le risque d’un procès.

    Répondre à ce message

  • est ce que l auteur de cet article pourrait me dire pourquoi évoquer l affaire sfar ? qui, il me semble n’avait rien à voir avec un positionnement ideologique.
    A moins que de façon tout à fait vicieuse, par enchainement d idées (fausses) on en vienne à se dire : Siné antisémite, Sfar juif, voila pourquoi Siné à dezingué Sfar. Je ne suis pas sur de ce que j’avance mais si tel était l intention du journaliste c est honteux.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 21 juillet 2008 à  18:53 :

      Vous ne voulez voir que ce qui vous intéresse, semble-t-il. Je ne dis pas cela. Je dis qu’il y a clairement une résistance de la vieille garde contre la nouvelle génération et que l’affrontement de Siné contre Philippe Val et les autres membres de la rédaction ne date pas d’hier, comme l’affaire Siné contre Sfar (février 2005) en fait la preuve.

      Vous êtes prompt à dénoncer (sans preuve) la fausseté de mes propos, mais c’est vous qui qualifiez Sfar de juif.

      L’intention calomnieuse vient de vous, pas de moi.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik le 21 juillet 2008 à  19:41 :

        Et puis si vous aviez lu l’article concernant Siné contre Sfar, vous auriez vu que, oui, c’était AUSSI idéologique.

        Répondre à ce message

      • Répondu par andré le 21 juillet 2008 à  21:07 :

        dire que sfar est lié par son histoire a la religion juive c est un fait pas une calomnie.
        quand je dis sfar juif, je me met dans un role de celui qui pourrait penser comme tel.
        Concernant l article de Siné contre Sfar en aucun cas cela avait avoir avec le judaïsme, ou alors exmpliquez moi, faîte paraître l article à nouveau et montrez le moi !

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik le 21 juillet 2008 à  21:32 :

          dire que sfar est lié par son histoire a la religion juive c est un fait pas une calomnie. quand je dis sfar juif, je me met dans un role de celui qui pourrait penser comme tel.

          Oui, et quand vous vous mettez dans ce rôle, vous faites le lien avec l’affaire Siné, ce que je n’ai pas fait. Dans le syllogisme que vous proposez, c’est vous qui donnez à Sfar la qualité de juif.

          Concernant l article de Siné contre Sfar en aucun cas cela avait avoir avec le judaïsme, ou alors exmpliquez moi, faîte paraître l article à nouveau et montrez le moi !

          Donnez-vous la peine de cliquer sur le lien que l’article vous propose (en bleu, passez avec la souris et cliquez) et vous tomberez dessus.

          Il est évident que le contentieux entre les deux hommes concernait Israël. Les positions pro-palestiennes de Siné ne sont pas nouvelles et elles étaient une source de conflit régulier au sein de la même rédaction depuis au moins de 3 ans.

          Voilà ce que disait mon article. Et si vous persistez à prétendre que cela n’a rien à voir, c’est que vous ne voulez pas admettre l’évidence.

          Répondre à ce message

          • Répondu par andré le 21 juillet 2008 à  23:02 :

            non, votre article dit surtout que Siné va perdre parcequ’il a tort.
            voilà ce que dis surtout votre article, de fait toutes les subtilités et les impressions (peut être fausses erronnées ou excessives)que je perçois (suis je le seul ?) sont à regarder.
            C’est tout un art la communictaion journalistique. dire une chose, en évoquer d autres, faire naître des images, des associations d images...et votre article pour le coup en est un bel exemple.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Didier Pasamonik le 21 juillet 2008 à  23:27 :

              non, votre article dit surtout que Siné va perdre parcequ’il a tort.

              S’il attaque Askolovitch, parce que celui-ci l’aurait traité d’antisémite, oui, devant un tribunal il a de bonnes chances de perdre. Les juges savent lire.

              Pour le reste, je vous laisse à votre pénétrante opinion.

              Répondre à ce message

  • dessinateurs soutenant Siné
    21 juillet 2008 22:06, par Bernard Joubert

    On peut trouver les signataires de la pétition de soutien à Siné, réalisée par email la semaine dernière, à l’initiative de Lefred Thouron, Rémi Malingrëy, Jean-Pierre Bouyxou, Benoît Delépine et Eric Martin, sur le blog soutiensine.blogspot.com. J’y ai remarqué une centaine de dessinateurs, ce qui, me semble-t-il, est un événement méritant d’être signalé sur actuabd, parmi lesquels : Willem, Philippe Geluck, Maester, Pétillon, Pichon, Soulas, Yves Got, Jacques Tardi, Jean Teulé, Desclozeaux, Berth, Brito, Philippe Coudray, Philippe Dupuy, Frédéric Bézian, Jean-Christophe Menu, Stéphane Blanquet, Frédéric Boilet, Farid Boudjellal, Diego Aranega, Bouzard, Charles Burns, Max Cabanes, Carali, Caritte, Cambon, Philippe Gauckler, Herlé, Hugot, José Jover, Lasserpe, Barros, Babouse, Lindingre, Romain Slocombe... (J’arrête là, allez la consultez vous-mêmes.)

    Il existe par ailleurs une autre pétition, initiée par l’entarteur Noël Godin, sur son site gloupgloup.be/actualites.htm, mais qui est bien moins liée à la bande dessinée.

    Voir en ligne : http://soutiensine.blogspot.com/

    Répondre à ce message

  • un résumé de l’embrouille
    21 juillet 2008 22:37

    Mais au fond, à part aux Sarkozy, à qui profite cette zizanie ?

    Répondre à ce message

  • "De même, il y a un incontestable rapport entre l’émoi suscité par cette mise à pied (2000 signatures à une pétition en faveur de Siné, paraît-il) et la défaite judiciaire des organisations islamistes dans l’affaire des caricatures danoises qui trouvent là une occasion rêvée de se venger de cette humiliation."

    Oui oui, bien sûr, minimisons la défense de Siné à un aspect revanchard. Il y a pour ma part un incontestable rapport entre l’émoi suscité par cette mise à pied et le fait que Siné œuvre depuis 50 ans dans le domaine du dessin polémique et satirique. Mis bout à bout, ses premiers dessins de 56 préfacés par Vian, ses attaques féroces de 68, ses dessins de chat, sa passion pour le jazz et j’en passe sont peut-être la raison primordiale de cet émoi, non ?

    Enfin bon, de toute façon tout pue dans cette affaire, et comme le dit un ami cela aura permis de mettre tout le monde face à ses contradictions.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 22 juillet 2008 à  08:25 :

      Oui oui, bien sûr, minimisons la défense de Siné à un aspect revanchard.

      Ce n’est pas ce que je dis. Je dis que dans cette part de l’opinion qui se scandalise de l’éviction de Siné, et il suffit pour cela de lire les forums, il y a une frange de gens qui voient là l’occasion de revenir sur l’humiliante relaxe de Charlie Hebdo dans l’affaire des caricatures.

      Il y a pour ma part un incontestable rapport entre l’émoi suscité par cette mise à pied et le fait que Siné œuvre depuis 50 ans dans le domaine du dessin polémique et satirique. Mis bout à bout, ses premiers dessins de 56 préfacés par Vian, ses attaques féroces de 68, ses dessins de chat, sa passion pour le jazz et j’en passe sont peut-être la raison primordiale de cet émoi, non ?

      Il y a incontestablement une réelle sincérité et une cohérence dans les positions de Siné. Sauf que, comme l’a bien exprimé Bernard-Henry Levy dans son éditorial du Monde daté d’aujourdhui, "De quoi Siné est-il le nom ? : "Et si les temps, précisément, avaient changé et qu’il appartenait aux humoristes, non moins qu’aux écrivains, aux artistes, de prendre acte de ce changement en admettant qu’on ne rit plus aujourd’hui, ni tout à fait des mêmes choses, ni tout à fait de la même manière, qu’au temps des années 1930 ou 1950 ?"

      Vous ne pouvez nier que si Siné est cohérent avec son combat de 50 ans, il a cherché sciemment l’affrontement avec Philippe Val qui, précisément, est sur la même ligne que BHL : on ne rit plus aujourd’hui comme hier. La position, respectable, de Siné est que l’on peut tout dire. Il a voulu l’imposer à son directeur de publication (en droit français, ce dernier est pénalement responsable des propos que les collaborateurs tiennent dans son journal). Ce dernier n’a pas voulu l’accepter.

      Pourquoi Siné menace-t-il d’attaquer en justice Askolovitch et pas Val, si c’est Val le premier responsable dans cette affaire ? Posons-nous la question.

      Enfin bon, de toute façon tout pue dans cette affaire, et comme le dit un ami cela aura permis de mettre tout le monde face à ses contradictions.

      Si tout pue, alors la démocratie pue. Ce n’est qu’un débat. Votre ami a raison. Cette contradiction est ni plus ni moins cette tension nécessaire, salutaire, entre l’usage et le droit.

      Répondre à ce message

      • Répondu par fred Boot le 22 juillet 2008 à  12:10 :

        Heureusement qu’en France le débat démocratique ne tourne pas uniquement autour de luttes de clocher (au sens large, mais l’expression convient bien pour le coups) comme dans cette affaire. Enfin, je crois. J’espère. ... Je doute...

        Répondre à ce message

  • je peux être pro palestinnien, penser que le gouvernement d isrël agit de façon criminelle(sans idéaliser les palestiniens) sans pour autant être antisémite !
    par conséquent justifier que vous evoquiez l affaire Siné Sfar parcequ ils s embrouillaient sur cette affaire n’a pas le moindre interet, à moins que , d avance vous ne fassiez la relation, Siné antisémite Sfar juif.
    A moins que davance vous ne preniez parti.
    Pourquoi pas ? mais assumez.

    Répondre à ce message

  • Les Unes de Charlie auxquelles vous allez échapper mercredi 23 :

    VAL licencié pour avoir tenu des propos sarkozystes !

    Une nouvelle affaire FONT : VAL viré pour s’être adonné à des attouchements avec le petit Nicolas.

    VAL, nommé ministre du culte.

    On peut rire de tout mais pas avec VAL

    VAL se marie avec la fille de Lagardère.

    VAL se marie avec la petite fille de MAC CARTHY.

    Charb n’aime pas les fumeurs, Riss n’aime les rousses, Luz n’aime pas les automobilistes, Siné n’aime pas les cons, Val n’aime que lui.

    VAL tragique à Charlie : mort de la liberté pendant son transfert à l’Elysée.

    Répondre à ce message

  • Siné envoie sa chronique en Fax. Depuis des années il évite les locaux de Charlie.
    Donc, Val ne rend pas le Fax à son interlocuteur, comme tu dis, mais il le lit attentivement.
    A première lecture il n’a pas perçu l’horreur de la réflexion. C’est normal.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 22 juillet 2008 à  11:56 :

      Donc, Val ne rend pas le Fax à son interlocuteur, comme tu dis, mais il le lit attentivement.

      Si l’on en croit Askolovitch dans son article du Nouvel Observateur (cliquez sur le lien dans mon article) :

      Tout a commencé le jour du bouclage, lundi 30 juin. Comme d’habitude, Siné envoie sa chronique par fax. Quand le texte arrive, on le montre à Val. Il y jette un oeil. Il ne voit qu’une phrase : « Concernant l’édito- lynchage de Philippe Val sur Denis Robert, je me contenterai, prudemment, du blanc qui va suivre : autocensuré. » Val soupire. Siné le cherche ! La semaine précédente, Val a décidé de dire tout le mal qu’il pense du journaliste d’investigation Denis Robert, héros et victime de l’affaire Clearstream, icône de sa rédaction, mais dont lui, Val, pense qu’il est bidon... Siné veut défendre Robert ? Bon. « Il veut me taper, qu’il me tape », se dit Val. Il ne lit pas la suite. L’attaque contre Jean Sarkozy, la riche héritière juive... Ni la chute sur les juives religieuses « aux crânes rasés »... Le texte de Siné part dans le journal. La bombe est amorcée.

      Il ne le lit donc pas jusqu’au bout. Tout le problème est là d’ailleurs : voici un directeur de journal qui a renoncé à lire un de ses journalistes. Il lui aurait fallu un peu plus de courage, plus tôt, peut-être.

      Répondre à ce message

  • CAVANNA antisémite ?
    22 juillet 2008 12:48, par spino-for-ever

    "Conseils pour la route :

    Pars de zéro.

    Mets tout à plat.

    Rejette toute tradition

    Méprise tout rituel

    Ne respecte aucun tabou.

    Tiens tout symbole pour ce qu’il est : du vent

    Pisse sur le sacré.

    N’écoute aucune parole "révélée".

    Fuis ceux qui ont la vérité par la foi.

    Crache à la gueule des charlatans du "merveilleux".

    Ris de tout, pleure de tout, mais selon ton humeur.

    Éduque ta raison, tu n’as rien d’autre.

    N’admets pour provisoirement acceptable que ce que ta raison estime dûment démontré.

    Laisse de côté les questions sans réponse.

    Fuis la métaphysique.

    Ne te conduis pas en fonction d’une morale transcendante.

    Mais que ta morale soit faite des règles nécessaires à la vie de chacun dans une société harmonieuse et fraternelle.

    ... Sauf, bien sûr, si les hommes noirs prennent le pouvoir et rallument les bûchers. Dans ce cas, mon fils, fais semblant !"

    (François Cavanna / Lettre ouverte aux culs-bénits / 1994)

    Répondre à ce message

  • « Siné contre Charlie Hebdo » : un résumé de l’affaire
    22 juillet 2008 14:12, par Modérateur ActuaBD

    Bonjour,

    Pour éviter que les échanges dévient trop loin du sujet de notre site -la bande dessinée-, nous fermons les débats en ce qui concerne l’Affaire Siné.

    Merci pour vos contributions et votre compréhension.

    Répondre à ce message