Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !

13 octobre 2013 11 commentaires

Le travail patrimonial des éditions Dupuis sur le personnage de Spirou a singulièrement fait remonter sa cote auprès des collectionneurs. Parfois à leurs dépends, comme en témoigne cette curieuse recrudescence de faux dessins de Rob-Vel, le créateur du personnage.

Le créateur de Spirou a été remis récemment en lumière par le monumental travail de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault sur l’histoire du journal de Spirou et, conjointement, par l’édition intégrale des aventures du groom dessinées par Rob-Vel..

Cette réhabilitation a provoqué l’arrivée sur le marché d’un tas de dessins de ce dessinateur. Sauf que, la plupart sont faux, comme nous l’explique Christelle Pissavy-Yvernault :

" Nous sommes tombés dernièrement sur la publicité d’une vente aux enchères autour de Spirou, organisée par la Banque dessinée à Bruxelles

L’affiche nous a attiré l’oeil car elle est... fausse !!! Nous le savons d’autant mieux que nous avons été nous même abusés par le faussaire au cours de l’écriture de La Véritable Histoire de Spirou : Il nous a fourni des dessins faux. Nous nous en sommes aperçu après, hélas. Il ne s’agissait que d’une dédicace signée Davine (p 74 de notre livre) mais le mal était fait. Une autre dédicace, de Rob-Vel cette fois, a été publiée en p 36 de l’intégrale Spirou de Rob-Vel) et émane semble-t-il du même sinistre individu. Il nous en a fourni plusieurs autres, d’ailleurs. Celles qui sont publiées seront retirées lors d’un prochain tirage.

C’est un collectionneur de Spirou, qui a contacté beaucoup de dessinateurs pour leur commander des originaux. Il fait beaucoup d’échanges dans le milieu, n’hésitant pas à donner des faux contre des vrais !

Il a dû flairer le bon coup avec Rob-Vel car personne n’est en mesure d’expertiser ses dessins. Comme il s’agit de dédicaces, cela justifie qu’elles sont parfois bâclées.

Ce qui nous a mis la puce à l’oreille, c’est l’abondance de dessins de facture similaire qui sont apparus sur Ebay ces derniers temps. Je me souviens notamment d’une dédicace croisée de Shuster et Rob-Vel., qui s’est vendue un bon prix. Du coup, nous avons comparé l’écriture de ces dédicaces et la signature de plus près avec des documents que nous ont transmis la famille de Rob-Vel, et il n’y a aucun doute.

D’autres ont des sujet volontairement pornographiques, ce qui ne colle pas avec Rob-Vel.

Nous avons dernièrement été en contact avec quelqu’un qui connaissait certains de ces dessins pour avoir vu leur auteur les dessiner devant lui il y a quelques années. A l’époque, ils étaient non signés... mais toujours opportunément réalisés sur du papier jauni à souhaits. Beaucoup de ces faux figurent sur les collections montrées sur le site Comicartfans, aussi.

Notre ami faussaire a aussi entrepris de livrer à la postérité de faux Lafnet ! Notamment un soit disant premier dessin de Spip (horrible au passage, alors que Lafnet était immensément doué) dédicacé à "ma didine" (ce serait... Davine !). C’est assez écœurant.

Ce qui nous avait mis la puce à l’oreille, c’est que certains de ces faux Lafnet avaient des fautes d’orthographe et ce collectionneur en fait énormément. Il avait notamment signé un faux Lafnet : "L. F", comme si Lafnet s’était appelé La Fnet !

Le dessinateur (amateur, je précise) est le même que celui qui nous a abusés. Ses initiales sont : R. C.

Thierry Goossens, expert de la Banque dessinée a mené l’enquête lui aussi et est retombé sur le même R.C, qui les avait vendus à une galerie parisienne. À la suite de ça, il a décidé de tout retirer de la vente, ce qui explique que cette vente Spirou a perdu beaucoup de ce qui faisait sa singularité."

À bon entendeur, salut !

Cela rappelle une vieille assertion qui courait chez les galeristes dans l’entre-deux-guerres : "Il y a environ 1000 Corot dans le monde, dont 3000 aux États-Unis."

DP

Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
La Banque Dessinée a été contrainte de retirer les faux Rob-Vel qu’elle mettait en vente. Le visuel de l’affiche de la vente (en médaillon) est lui-même un faux.
Capture d’écran
Un exemple de VRAI Rob-Vel

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
    13 octobre 2013 16:08, par J-Jacques

    Le problème c’est que Rob-Vel est un mauvais dessinateur, il est alors difficile de différencier les vrais des faux, ils sont tout autant malhabiles.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Alex le 14 octobre 2013 à  23:53 :

      Si Rob-Vel était un si mauvais dessinateur pourquoi sa création perdure ? La réponse est simple : vous manquez d’éducation. Vous ne comprenez pas l’art populaire, loin des académismes et retraçable dans le temps depuis des millénaires, là est la source de la bande dessinée -ce genre même que vous méprisez. Saint-Ogan, Fernand Dineur... des malhabiles aussi ? Peut-être, pour les aveugles comme vous. Dans mon cas il n’y aurait eu absolument aucune chance pour que je me fasse rouler sur ces dessins très malhabiles. C’est une question d’éducation je vous dis : des arts et surtout de l’oeil. Il faut aimer ça, et l’histoire aussi. Sinon on se retrouve à écrire des commentaires crétins sur des forums de bande dessinée, ou à acheter des faux sur e-bay comme une pauvre pomme. Tout demande un p’tit effort voyez-vous, ouais même pour la bande dessinée...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 octobre 2013 à  13:27 :

        Si Rob-Vel était un si mauvais dessinateur pourquoi sa création perdure ?

        Parce qu’elle a été très vite prise en main par des dessinateurs de talent, Jijé, Franquin. Ce sont eux qui ont assuré la pérénité de Spirou, d’ailleurs jamais Dupuis n’avait édité d’albums avec les pages de Rob-Vel.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Arsen33 le 15 octobre 2013 à  09:53 :

      Rob-Vel n’était pas un mauvais dessinateur, il faut voir ses Toto d’avant-guerre qui étaient tout de même un peu au dessus de la mêlée dans ce genre là. Il n’était par contre pas prolifique d’où le recours à l’aide de Lafnet, de Blanche Dumoulin,...
      Il est vrai qu’après-guerre son style n’est plus aussi fluide qu’avant guerre, mais il a été blessé au bras droit au cours de la guerre et cela a dû l’handicaper un peu.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 15 octobre 2013 à  12:21 :

      Si vous aviez lu l’histoire du journal Spirou paru l’an dernier, vous sauriez que si Monsieur Dupuis est allé lui proposer le personnage du même nom, c’est qu’il n’y avait pas de dessinateur de BD disponible en Belgique, à part Monsieur Hergé, déjà fort occupé par ses diverses collaborations. Et que Monsieur Velter était une vedette de l’avant-guerre, ayant même travaillé dans un studio aux Etats-Unis pour la sympathique série des Bicot.

      Répondre à ce message

  • Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
    13 octobre 2013 20:38, par vampire

    Les dédicaces de Rob Vel on toujours été très rare.
    Cela fait deux ans qu’on en voit de plus en plus...
    De même pour les tintiin, Morris, roba....
    Il est recommandé de prendre le plus de renseignements possible, de comparer les écritures, les signatures, les traits du dessins avant d’acheter....
    Surtout sur la baie....

    Répondre à ce message

  • Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
    14 octobre 2013 00:15, par J-Jacques

    Thierry Tinlot à St Malo en 1978 ???? vous êtes sûr que c’est un vrai ?

    Répondre à ce message

  • Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
    20 octobre 2013 17:32, par Evariste Blanchet (BANANAS)

    Ceux qui ont acheté de fausses dédicaces n’ont eu que ce qu’ils méritent. Le marché de la dédicace est à l’image de celui de la drogue ou de la prostitution : il est totalement immoral et n’existe que parce qu’il y a une demande qui répond à une offre.
    Si vous voulez acheter un dessin original, adressez-vous à un professionnel (galeriste) voire aux auteurs : il est toujours possible de trouver de petits dessins à des petits prix. Ainsi, vous n’enrichirez pas les escrocs et vous assurerez un complément de revenu, directement ou indirectement, à un auteur qui en a peut-être grand besoin.

    (Dans cette affaire, il est en revanche dommageable que l’escroc ait également abusé des personnes qui s’intéressent plus à l’Histoire de la bande dessinée qu’à l’enrichissement égoïste de leur petit patrimoine privé.)

    Répondre à ce message

    • Répondu par Tonio le 21 octobre 2013 à  00:30 :

      adressez-vous à un professionnel (galeriste) ... vous assurerez un complément de revenu, directement ou indirectement, à un auteur qui en a peut-être grand besoin.

      Dans vos rêves Evariste, les galeristes n’enrichissent qu’eux-mêmes, et les auteurs qui en ont grand besoin ne sont jamais en galeries, la logique commerciale (et c’est logique) fait que ce sont ceux qui ont déja de confortables revenus par leurs ventes qui se vendent en galerie.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 28 octobre 2013 à  12:49 :

      Je ne vois pas où est le problème, monsieur Blanchet. Figurez vous qu’une dédicace se vend moins cher qu’un vrai original de planche, et tout le monde n’a pas les moyens de mettre plusieurs centaines ou de milliers d’euros dans ce qui reste une feuille de papier dessiné à la main. Il y a dans les dédicaces un parfum de spontanéité que l’on ne trouve pas dans les originaux qui sont publiés, il s’agit de dessins faits à la va-vite, parfois en discutant avec les amateurs qui l’entourent, ou en buvant une chope de bière. Vous dirigez la revue Bananas, je crois. Vous avez donc, vous, la possibilité d’interviewer les auteurs que vous admirez, de les rencontrer, mais cela n’est pas à la portée du modeste quidam amateur.

      Répondre à ce message

  • Spirou - Alerte aux faux Rob-Vel !
    26 octobre 2013 23:36, par maxibon (Inedispirou)

    Dans ce cas là, on dit merci Maxime d’avoir prévenu les Pissavy-Yvernault qu’avait lieu cette expo ! :)

    Répondre à ce message