Steven Moffat, co-scénariste du "Tintin" de Spielberg & Jackson Comic Con’ 2011 : "Ce que nous avons fait est extraordinaire et fantastique."

4 juillet 2011 1 commentaire

Invité d’honneur dans la catégorie séries TV, Steven Moffat, l’actuel showrunner de la formidable série Doctor Who était présent ce dimanche à la Comic Con’, l’occasion de revenir sur sa carrière. ActuaBD était bien évidemment présent.

Nous avons particulièrement tendu l’oreille lorsqu’il s’est mis à parler de son travail sur Tintin, le film-événement réalisé par Steven Spielberg & Peter Jackson. Les questions venaient du plateau comme de la salle.

À la question de savoir s’il connaissait le personnage de Tintin depuis son enfance ou s’il a dû le découvrir pour les besoins du film, il répond :

« Je le connais depuis suffisamment longtemps pour savoir que c’est un héros belge et non français. Je suis écossais et nous avons le même problèmes avec les Anglais (rires). Lorsque enfant, je lisais les aventures de Tintin, je pensais que c’était un héros britannique et je n’avais jamais imaginé qu’il puisse en être autrement. En revanche, je peux vous assurer que ce que nous avons fait est extraordinaire et fantastique, j’attends de voir l’accueil que le film aura. »

Steven Moffat, co-scénariste du "Tintin" de Spielberg & Jackson Comic Con' 2011 : "Ce que nous avons fait est extraordinaire et fantastique."
Face à Alain Karrazé, Moffat (3e à partir de la gauche), s’exprimait sur son travail pour le film Tintin
photo : N. Depraeter

On lui demande ensuite s’il a travaillé sur le script sur la seule base de ses souvenirs ou s’il a relu certaines histoires avant d’écrire :

« Nous avons relu tous les albums, afin de bien choisir les éléments que l’on désirait inclure, savoir comment en mélanger certains ou lesquels modifier. Jackson, [Rappelons que Peter Jackson réalisera le deuxième volet de la trilogie.NDLR.] et moi sommes allés à Bruxelles pour nous imprégner de l’ambiance des lieux dans lesquels Hergé a travaillé et où Tintin a grandi. C’était très intéressant, car Peter Jackson est un très grand fan de l’œuvre. »

Est-ce que travailler avec Spielberg et Jackson est intimidant ? La réponse est pro au possible :

« Je vais vous décevoir, mais il n’y avait pas une once de glamour dans notre travail. Je faisais mon boulot seul dans mon grenier, à Londres la plupart du temps, et nous correspondions par webcam. Mais une chose est sûre, lorsque l’on parle avec Spielberg, on ne parle pas à une légende mais à 20 légendes en même temps, vu sa carrière. De plus, c’est en fait une personne très sympathique, ce qui est plutôt rare à Los Angeles (rires). »

Adulé pour son travail sur Doctor Who, Steven Moffat sait a été plébiscité par le public
photo : N. Depraeter

Il dit encore :

« Je pense que Spielberg à fait appel à des scénaristes européens pour que les gens puissent retrouver l’humour et le ton présent dans les albums, et non en faire un blockbuster hollywoodien où Tintin aurait des problèmes avec ses 7 petites copines. Ce film sera un blockbuster avec une grande sensibilité. »

Le scénariste ne participera pas au second film, étant engagé sur le série TV Doctor Who :

« Vous savez, je pense qu’avec deux séries importantes [Il réalise aussi la série Sherlock. NDLR], cela me suffit largement au niveau travail (rires). Je suis encore en contact par courriel, mais de façon épisodique. Je pense que la perte de contact est la meilleure solution. Une fois le travail fait, il faut partir et ne pas trainer derrière les autres. Malgré cela, l’équipe est très agréable et m’envoie de la documentation, des nouvelles du film. Mais vous savez, quand je verrai le résultat final, je ne suis pas sûr de réussir à reconnaitre les passages que j’ai écrits. »

ND

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :