Tapis rouge pour Tintin à Bruxelles

22 octobre 2011 4 commentaires

Plus de 80 années après son premier accueil public dans la ville de Bruxelles, le jeune reporter s’apprête à enflammer à nouveau la capitale belge.

En effet, on a mis les petits plats dans les grands pour l’avant-première mondiale du Secret de la Licorne : après son arrivée en Thalys au couleur de Tintin, Steven Spielberg empruntera un grand tapis rouge alors que la place de Brouckère où se situe le cinéma sera exclusivement piétonne pour cette journée exceptionnelle. Les télévisions vont d’ailleurs multiplier les émissions spéciales, documentaires et reportages en tout genre afin de ne rien louper de cet accueil triomphal.

Tapis rouge pour Tintin à Bruxelles
La plus belle salle bruxelloise est prête pour le grand jour
Photo : © CL Detournay

Il faut avouer que le film le mérite amplement ! Non seulement, le scénario est intelligent, mais il ravira tous les publics : des esthètes qui trouveront les détails cachés, aux néophytes qui pourront apprécier l’ampleur de l’univers d’Hergé.

La patte de Spielberg est omniprésente, mêlant hommage, plaisir, réalisation ultra-dynamique et même des références à sa propre filmographie, en particulier à Indiana Jones qui lui permit de découvrir les albums de Tintin alors qu’on lui demandait s’il s’en était inspiré. La boucle est bouclée avec brio !

Entre hôtesse et agent de sécurité, le tapis rouge attend Steven Spielberg, les acteurs et autres célébrités dont par exemple Philippe Geluck
Photo : © CL Detournay

Une seule déception : un léger goût de trop peu dans la scène finale, avec un rythme qui s’interrompt presque brutalement ! Comme si acteurs, réalisateur ainsi que le reste des équipes de tournages étaient déjà prêts à embrayer sur le second film.

À espérer dès lors que le public répondra présent à cet excellent divertissement, afin que cette adaptation de qualité puisse se prolonger.

CLD

Bientôt, le public et les journalistes se presseront pour recueillir impressions et dédicaces
Photo : © CL Detournay
L’intérieur du cinéma est décoré à un tel point qu’il est impossible de poser le regard sans tomber sur une affiche ou une image du film
Photo : © CL Detournay
Au bout du tapis rouge, il faudra présenter son sésame pour enfin voir un film ardemment attendu.
Photo : © CL Detournay

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Il faudra se méfier de Noël Godin Le Gloupier, je l’imagine bien voulant entarter Spielberg à défaut d’entarter Tintin lui-même.

    Aux journalistes ayant déjà vu le film, je demande si il y a des éléments du Trésor de Rackam Le Rouge dans ce film, ou si ça passe à la trappe, ou si ça peut être dans le prochain film, s’il vous plait, s’en dévoiler la fin, pourriez-vous répondre à cette question existencielle. Merci !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 23 octobre 2011 à  21:22 :

      Il serait injuste d’infliger à Spielberg (qui ne cherche qu’à produire du divertissement de qualité, sans prise de tête) le supplice de l’entartreur. En revanche, cela m’amuserait si celui-ci venait officier le dernier week-end de janvier à Angoulême...notamment vis-à-vis des fameux officiels qui décernent prix et trophées !!

      Répondre à ce message

      • Répondu le 23 octobre 2011 à  21:59 :

        le supplice de l’entartreur

        L’entarteur, pas l’entartreur, ce sont vos dents qui sont entartrées.

        Répondre à ce message

    • Répondu le 24 octobre 2011 à  16:35 :

      s’il vous plaît (accent), SANS dévoiler, existenTielles ...
      NOMDIDJIU ! RELISEZ-VOUS avant de valider le message.

      Répondre à ce message