Tardi, icône de la Grande Guerre

20 avril 2014 0 commentaire

Célébration de la Guerre de 1914 oblige : avec la disparition progressive des anciens combattants bardés de médailles, il faut bien trouver une illustration de remplacement, et c’est Tardi qui s’y colle !

Il faut dire que l’exactitude de sa documentation, la justesse de son expression et les sentiments qui se dégagent de ses œuvres impressionnent jusqu’aux historiens les plus réputés. Ses dessins sont en quelque sorte des précipités de mémoire qui ne succombent jamais à la complaisante "obscénité du cadavre" (terme forgé par l’historien Georges Bensoussan) qui peut rendre la guerre "esthétique" ou "vendeuse".

Ainsi, coup sur coup, Le Monde et Beaux-Arts Magazine mettent les dessins de Tardi en Une, faisant de lui l’icône incontournable de ces commémorations.

Il ne faudrait pas qu’on en oublie ses autres nombreux chefs-d’œuvre : Adèle Blanc-Sec, Ici-Même, Polonius, Nestor Burma, Le Cri du peuple...

DP

Tardi, icône de la Grande Guerre

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?