"Tif et Tondu" vu par Blutch : sur la piste des grands peintres !

23 décembre 2015 11 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Dupuis a publié hier un dessin de Blutch qui continue d’avancer sur son album de Tif et Tondu (à paraître en 2017). L’auteur semble s’aventurer dans le monde de la peinture, un sujet définitivement d’actualité en bande dessinée !

CLD

"Tif et Tondu" vu par Blutch : sur la piste des grands peintres !

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • comme les autres extrait cela ne m’inspire pas du tout graphiquement. J’attends de voir comment il va représenter Kiki, et lire l’histoire dans spirou me suffira amplement. l’album est décalé sur 2017

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jerome le 24 décembre 2015 à  15:20 :

      Sur la base de trois cases, certaines personnes sont capables d’avoir une idée globale d’un album entier. C’est vraiment un tour de force dont même les plus grands de nos auteurs de l’Âge d’Or étaient incapables - y compris les éditeurs contemporains. Vraiment, chapeau.

      Répondre à ce message

      • Répondu par sJ le 26 décembre 2015 à  16:41 :

        Je pense que c’est tout simplement aimé un style graphique ou pas. Parfois, 3 cases suffisent....

        Répondre à ce message

      • Répondu par joel le 26 décembre 2015 à  17:03 :

        peut être que je serais conquis lors de la prépu dans spirou ? mais bon j’ai jamais apprécié le style de blutch avant....

        Répondre à ce message

        • Répondu par MD le 26 décembre 2015 à  20:43 :

          Merci de le préciser !
          Ceci dit, il ne faut pas casser pour le plaisir au vu d’une case un projet qui aura pris plus de deux ans à son auteur. Pour l’instant, l’album est loin d’être fini, laissez lui sa chance !
          Ce n’est pas évident de reprendre une série qui a plus de 75 ans avec une rupture délibérée de style. Les nostalgiques de l’ére Will (et non Dineur, ils sont tous morts ou ont été obligés de reconnaitre que la série s’était améliorée avec Will) vont sans doute crier au blasphême. On a déjà eu droit à un Valérian de Larcenet, on aura bientôt des Lucky Luke de Bonhomme et Bouzard, alors attendons ! Je préfère les "Untel vu par" que les continuations quasi à l’identique du style studio Vandersteen ou Peyo...

          Répondre à ce message

          • Répondu par Jerome le 27 décembre 2015 à  09:34 :

            C’est une très juste appréciation. Tif et Tondu ont énormément évolué, d’abord avec Dineur, puis avec la maestria de Will. Les histoires ont changé, avec l’apport de Tillieux, la disparition de Choc... pour finalement devenir contemporaines et purement policières, avec l’excellent tandem Sikorski-Lapière, qui put étonner, naguère.
            J’ignorais que Bouzard préparait un Lucky Luke. Schuiten prépare un Blake et Mortimer, dans son style. Je trouve cette dernière démarche bien plus intéressante que celle de Juillard, dont le dessin a quelque peu perdu de son âme en ne réalisant pas ses albums de cette série à sa manière, en couleurs directes...

            Répondre à ce message

          • Répondu par joel le 27 décembre 2015 à  10:14 :

            je pense qu’il ne faut pas prendre cet album pour une reprise , mais plutôt un Tif et Tondu vu par...

            Répondre à ce message

          • Répondu par el rudo le 29 décembre 2015 à  23:45 :

            Perso, je trouve juste drôle que l’on confit des piliers d’une BD populaire à des auteurs qui ont fait leur carrière en la conchiant.

            Répondre à ce message

            • Répondu par MD le 31 décembre 2015 à  13:47 :

              Un peu rude ce commentaire. Blutch a longtemps évoqué ses lectures de jeunesse (Pif-Gadget) dans le petit Christian, chez l’Asso, plus avec tendresse qu’avec méchanceté. Le gros livre paru chez Dargaud sur l’Art de Morris reprend également la reprise d’un hommage à Lucky Luke de Blutch, paru à l’origine dans le livre Jeux d’influence paru chez PLG en 2001 : Blutch répondait à la question : "Quel est le livre qui vous a donné envie de faire de la BD ?"

              Et quand on prend comme pseudo le nom d’une Tunique bleue, il y a bien une raison....

              Répondre à ce message

        • Répondu par Jerome le 26 décembre 2015 à  21:49 :

          Donc je résume :
          1) à partir de trois cases éparses, on peut se faire une idée sur un style graphique. Je suis impressionné.
          2) Si vous n’aimez pas, a priori, pourquoi commenter ce qui sera, de toutes façons, un non-événement et qui ne vous plaira nécessairement pas ?
          En revanche, en effet, la prépublication peut conduire des lecteurs qui ne connaissaient pas Blutch à lire ses pages ou à ensuite acheter le volume.
          Mais tout de même, il me semble que si l’on prend trois cases éparses dans toute l’oeuvre de Moebius-Giraud, on aura bien du mal à se faire une idée de son style ! Rien que dans "L’Incal", d’une planche à l’autre, le style graphique évolue !

          Répondre à ce message

          • Répondu par Fab le 29 décembre 2015 à  15:04 :

            Sauf que contrairement à Moebius-Giraud, Blutch fait toujours le même genre de dessin hérité de Forest. Oui, à partir de trois cases on peut se faire une idée du style graphique d’un dessinateur,ce qui ne veut pas dire que cette idée qu’on se fait est exhaustive de l’auteur.

            Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD