Un OVNI nommé Acme

29 octobre 2007 3 commentaires

Vous aimez les livres originaux aux formats bizarroïdes ? Acme de l’américain Chris Ware est fait pour vous ! L’auteur de Jimmy Corrigan est un expérimentateur graphique qui joue dans Acme d’une lecture aux angles de vue multiples. La structure de l’ouvrage est volontairement complexe et réjouira les lecteurs amateurs d’innovation. Publié aux Éditions Delcourt, Acme est l’édition française de The Acme Novelty Library. Les textes et les images sont si denses qu’il vous faudra plusieurs heures pour en venir à bout. Loufoque et grandiose.

LB

Commander ce livre sur Internet

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Un OVNI nommé Acme
    15 juillet 2008 00:00, par Daniel

    Mouais bof, le moins que l’on puisse demander à de la bd c’est que ce soit lisible, là ce n’est même pas le cas. Snob et surfait, de la masturbation à bobos qui méprisent la bd.

    Répondre à ce message

    • Répondu par florent le 15 juillet 2008 à  12:12 :

      Voilà un commentaire bien dans l’air du temps !

      M’enfin, arrêtez avec les "bobos" et ce populisme ras des pâquerettes ! Cette bd a été réalisée par un amoureux fou de la bande dessinée. Personne ne vous demande d’aimer cette bd ! De grâce, ne brulez pas les livres des autres parce qu’ils vous semblent suspect "politiquement" ou parce qu’ils n’ont pas les "qualités" que vous exigez de vos livres !

      De la tolérance que diable !

      Répondre à ce message

    • Répondu par Fred Golden le 19 septembre 2008 à  10:06 :

      Je connais très bien une personne qui adore les bandes dessinées de Chris Ware dont ce dernier opus.

      Cette personne n’est pas "bobo", ne travaille pas, n’a pas de 4x4 flambant neuf ni de duplex dans le Marais. Elle n’a ni permis de conduire ni carte bancaire et a emprunté cet ouvrage à la bibliothèque.

      Je pense que les bandes dessinées de Chris Ware plaisent à cette personne car elles parlent de choses adultes et de l’enfance, et du passage constant de l’un à l’autre dans nos esprits, le tout avec de délirants détails graphiques.

      Cette personne qui adore passer des heures le nez et les yeux dans les oeuvres de Mr Ware est mon neveu de 13 ans.

      Répondre à ce message