Un "Valérian et Laureline" par Manu Larcenet !

23 juin 2011 26 commentaires

Jean-Claude Mézières nous avait déclaré qu’il n’était pas contre le fait que d’autres auteurs apportent leur vision de l’univers de Valérian et Laureline. Son souhait sera exaucé en octobre prochain. En effet, les éditions Dargaud publieront un album autour de Valérian signé par Manu Larcenet, Jean-Claude Mézières et Pierre Christin. D’après nos informations, le scénario et le dessin seront signés par Larcenet. Celui-ci a désiré que les créateurs de la série soient étroitement liés au projet. L’auteur de Blast ne voulait pas que l’esprit de cette album s’écarte de la série originelle.

Du côté des éditions Dargaud, on nous confie qu’il n’y a pas de volonté de faire une série régulière autour de Valérian, à l’instar de XIII Mystery par exemple. L’éditeur et les auteurs préfèrent suivre leurs envies et prendre le temps d’accepter les meilleurs projets.


NA.

Mise à jour au 23 juin (17h00) : Nous avons été contraints de retirer les visuels présentés suite à une demande des éditions Dargaud, alors que ceux-ci circulent librement sur certains sites de libraires et sur certains forums. Nous avouons que nous comprenons mal cette demande. Le public n’a-t-il pas le droit d’être informé ? Bizarre...

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
26 Messages :
  • Un "Valérian et Laureline" par Manu Larcenet !
    23 juin 2011 15:35, par Xavier Mouton-Dubosc

    Mais ? Il n’y a pas déjà « Roger Cosmik » en série dérivée ? (Elle fait d’ailleurs beaucoup rire Mézières)

    Ceci dit, j’ai vraiment hâte de voir.

    Répondre à ce message

    • Répondu par P. le 23 juin 2011 à  17:13 :

      Les méchantes éditions Dargaud ! Moi, j’ai eu le temps de les voir, les visuels, hé, hé, hé...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Manu Larcenet le 23 juin 2011 à  17:48 :

      Non. Ce qui est bizarre, c’est qu’il est bien spécifié sur mon site que toutes les images sont copyright et qu’il est interdit de les diffuser hors de leur lieu d’origine. Manifestement, vous ne vous êtes pas plus embarrassé de scrupules que tous les autres qui eux, entre parenthèse, ne sont pas des journalistes, pour piquer ces images sans prendre même la peine d’en demander l’autorisation. Voilà ce qui est bizarre, même venant de vous.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 23 juin 2011 à  20:41 :

        Bonsoir Monsieur Larcenet. J’ai pu voir votre page de Valérian, superbe ! Pour ma part, j’aurai bien aimé vous voir réaliser un album (ou à la limite une histoire de six ou huit pages) sur Jimmy Mac Clure, le comparse de Blueberry. Est ce possible ? Je garde un souvenir amusé de vos Bill Baroud, je suis persuadé que vous pourriez faire merveille ! Cordialement

        Répondre à ce message

        • Répondu par Oncle Francois le 26 juin 2011 à  23:38 :

          re-bonsoir monsieur Larcenet. Je suis assez déçu de ne pas avoir obtenu de réponse à ma question sympathique, cordiale et d’intéret général. Jusqu’ici, j’avais une image plutôt sympathique de vous, mais au vu des posts indignés que je peux lire, celle-ci est en train de se ternir. J’ai eu des échanges très cordiaux en séance de dédicace par le passé avec des géants comme Franquin, Tillieux, Will, Charlier, sans oublier les toujours vivants Gotlib, Bilal, Moebius, Juillard et Tardi. Sans autre commentaire.

          Répondre à ce message

      • Répondu par Stéphane le 23 juin 2011 à  21:13 :

        Non. Ce qui est bizarre Mr Larcenet, c’est qu’il est bien spécifié sur votre site que toutes les images sont copyright et qu’il est interdit de les diffuser hors de leur lieu d’origine, alors que sur le même site vous ne vous génez pas pour diffuser des vidéos sous copyright sans la permission des ayant-droits, la poutre et la paille quoi !

        Répondre à ce message

      • Répondu par pascal fiora le 23 juin 2011 à  22:12 :

        Encore du grand n’importe quoi comme réaction de Manu Larcenet...
        Quand vous aviez copier-coller le texte d’une chanson de Cali, pour vous en moquer, avez-vous demandé à la maison de disque de pouvoir le faire ?
        L’article d’actuaBD reste de la promo de votre travail et votre réaction ne vous honore pas...
        J’imagine bien qu’avec les millions que vous gagner, vous ne faites plus attention à ces délicatesses, ces mises en lumière de votre travail, que beaucoup de jeunes auteurs souhaiteraient recevoir...

        Répondre à ce message

        • Répondu par jimi le 24 juin 2011 à  10:42 :

          Il fait des millions Larcenet ?
          Je serai étonné de connaitre les revenus des dessinateurs.
          Bon Van Hamme , ça roule pour lui , mais des types comme Larcenet font ils autant d’argent ?

          Répondre à ce message

      • Répondu par buzzman le 23 juin 2011 à  23:25 :

        Il est fort ce Larcenet, il est en train de créer un buzz.

        Répondre à ce message

    • Répondu par David Steenhuyse le 24 juin 2011 à  03:41 :

      Je suis le rédacteur en chef du site web néerlandophone www.stripspeciaalzaak.be et hier Dargaud m’a aussi demandé de supprimer les images de Larcenet. Je les ai vu sur le forum de BDGest et ils sont même visible sur le blog de Larcenet !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Mawel le 24 juin 2011 à  08:09 :

        Et si on supprimait les images de Larcenent de nos bibliothèques ?......................

        Répondre à ce message

        • Répondu le 24 juin 2011 à  09:40 :

          Larcenet est un auteur passionnant et il serait dommage de se priver de ses albums. Ceci dit, être accueilli sur son blog par un "cher lecteur, cher gagne-pain", ça refroidit !

          Le plus logique, si on ne ne veut pas que des images soient diffusées, est de commencer par ne pas les mettre sur un blog consultable par la totalité de la population planétaire. D’autre part, le "Valérian" de Larcenet est destiné à être publié un jour, non ? Ce n’est donc pas un ouvrage confidentiel, ni encore moins secret...

          En fait, le but de Larcenet, en piquant cette petite colère, est évident : attirer les curieux (les "gagne-pain") sur son blog... Voilà un auteur qui a le sens du commerce !

          Répondre à ce message

          • Répondu le 24 juin 2011 à  09:52 :

            C’est surtout assez minable comme réaction pour un donneur de leçons.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Christian Jasmes le 24 juin 2011 à  14:02 :

              Peu importe ce qu’on reproche à Larcenet, ça m’est égal. Personnellement, je juge les auteurs sur leur travail, et Larcenet est, pour moi, l’un des meilleurs dessinateurs actuellement publiés en France, sinon le meilleur. Pour le reste, c’est de la popote et de la guéguerre sans intérêt.

              Répondre à ce message

              • Répondu le 24 juin 2011 à  21:15 :

                l’un des meilleurs dessinateurs actuellement publiés en France ? Peut-être et encore, il faudrait regarder les autres, pouvoir comparer... en tout cas,si j’en juge sa réaction, ce n’est pas le plus sympa, c’est certain !

                Répondre à ce message

                • Répondu par Christian Jasmes le 25 juin 2011 à  11:56 :

                  Parmi toutes les BD que je lis (donc je compare), je vous assure que Larcenet est l’auteur qui, avec Tardi, me semble être le plus incontournable. Qu’il ne soit pas sympa, c’est fort possible, mais il n’est certainement pas le seul. Jean-Christophe Menu ne l’est pas non plus et j’apprécie aussi son travail. Certains dessinateurs, par contre, sont des gens adorables, mais très médiocres sur le plan professionnel. En musique, Richard Wagner était à la fois un génie et un homme tout à fait détestable. Des exemples comme ça, il y en a des tonnes autour de nous.

                  Répondre à ce message

                  • Répondu par Sergio Salma le 26 juin 2011 à  18:27 :

                    Des noms ! Des noms !

                    Répondre à ce message

                    • Répondu par Christian Jasmes le 27 juin 2011 à  10:10 :

                      Des noms ? Jamais de la vie ! Blesser des gens qui ne m’ont rien fait serait mesquin. Mais je suppose que tu plaisantes.

                      Répondre à ce message

                      • Répondu par Sergio Salma le 27 juin 2011 à  23:45 :

                        Bien sûr, Christian. T’aurais pu aussi dire qu’il y a des artistes accomplis qui sont des gens bien. Puis de gens détestables qui font des trucs pas terribles etc...Mais le problème de ce genre de "thèse" ( pas la tienne, juste ce qui est énoncé entre les lignes plus haut), c’est qu’on oublie pourquoi un auteur est un auteur. Et comment on devient auteur et comment on le reste. Oui c’est insupportable un auteur( tous genres confondus) , c’est souvent assez maladroit avec le monde extérieur parce qu’obnubilé par son travail et sa "recherche" ; quand ce n’est pas pas la simple gestion du quotidien . Donc ils sont un crapules. Ben oui. Obligé. Pour se protéger d’abord. C’est parce qu’ils sont un peu des"malades sociaux" qu’ils sont suprêmement intéressants. Donc ça passe par un rapport un peu tendu avec les conventions. Une maladresse aussi . De presque tous les artistes qui nous ont impressionnés ou qui nous impressionnent encore, on peut dire qu’ils
                        ne sont pas des champions du contact. Et alors ?! On s’en fout . Tardi justement est quelqu’un qui se sent bien à l’écart . Il est pourtant au coeur de la création ; mais il est pas people. C’est pas Stéphane Bern . La timidité de tous ces gens est un autre point essentiel de la personnalité. Ils préfèrent rester chez eux, dessiner, écrire. Donc ils s’améliorent pas côté relationnel. Sauf pour leurs vrais amis, leur famille etc...( enfin j’espère pour eux). Le problème vient du lectorat aussi un peu. Et des gens qui tournent autour de tout ça. Tout ça est souvent passionnel ; ça dérape vite. Mais en définitive, je crois pas que ce "métier" soit si différent et que les auteurs soient fondamentalement asociaux. La plupart des gens le sont mais n’osent pas s’affirmer comme tels. Pour conserver leur part d’affection, d’amour des autres.

                        Répondre à ce message

                        • Répondu par Christian Jasmes le 28 juin 2011 à  09:03 :

                          Je partage ton analyse. Et même si je déplore souvent le côté passionnel de la relation auteur/public, je trouve comme toi qu’il est assez logique compte tenu de la nature solitaire, et souvent narcissique, du travail de créateur. Le public (prenons-le dans sa globalité, c’est plus simple) a pour mauvais réflexe, quand une oeuvre l’emballe, d’idéaliser son auteur et de s’en faire une idole. D’où la déception - qui peut assez vite dégénérer en haine - quand le comportement du créateur s’oppose au schéma que l’on bâtit autour de sa personne. D’où le stress que doivent éprouver certains auteurs soucieux de correspondre à l’image idéalisée que l’on se fait d’eux. La manière d’être de Larcenet traduit incontestablement un mal-être que l’on perçoit très bien dans ses derniers albums. Qu’il pète les plombs n’enlève rien à son talent. Je ne nie pas ce qui lui est reproché, je dis simplement que je m’en fiche. Je possède tous ses albums, et je ne vois aucune raison de bouder mon plaisir de les lire.

                          Répondre à ce message

          • Répondu par Maester le 2 juillet 2011 à  17:18 :

            Si vous êtes un lecteur habitué des ouvrages de Larcenet, vous n’aurez pas manqué d’y noter au détour d’une page une certaine dose d’ironie, parfois (pas dans tous ses albums mais dans un certain nombre). J’espère qu’elle ne vous a pas échappé, sinon, il vous faut tout relire d’urgence, vous en avez perdu une grande part de la saveur...

            Le "cher lecteur, cher gagne-pain" est une formule un peu ironique mais profondément vraie ; les lecteurs sont (en partie) le gagne-pain des auteurs (c’est plutôt le boulot qui est le gagne-pain mais des albums sans lecteurs ne gagneraient que quelques miettes... Déjà que...). Le révéler ainsi, abruptement, sans hypocrisie, devrait vous faire (sou)rire plutôt que vous refroidir. Ou alors, encore une fois, vous n’avez pas tout compris à l’humour de Larcenet.

            Je sais que nombre de lecteurs, de fans, préfèrent que les auteurs les appellent "amis", comme sur les réseaux sociaux. Youpi, on est tous amis. Mais n’est-ce pas fondamentalement plus hypocrite et plus faux-cul ?

            Quant à la diffusion des images publiées par leur auteur sur un site ou un blogue, il faut arrêter de penser qu’elles sont à la libre disposition de qui veut comme il veut.

            Ce n’est pas parce qu’un bifteck est présenté à l’étalage d’une boucherie que vous pouvez l’emporter et vous en régaler comme bon vous semble, sans l’autorisation du boucher (et énerver un boucher est assez peu prudent). Je sais que bon nombre d’internautes ont ce raccourci de penser (sans doute parce que penser est un processus complexe qu’ils ne maîtrisent pas bien) que du moment qu’un image ou un fichier est consultable et copiable, on peut l’utiliser librement, mais non. Ce n’est pas parce que c’est possible que c’est permis. Comme plein d’autres choses...

            Bonne journée.

            Répondre à ce message

  • Un "Valérian et Laureline" par Manu Larcenet !
    25 juin 2011 19:13, par Pinot simple pigiste

    Je suis pigiste.
    Pas journaliste, je n’ai pas de carte de presse, je n’ai pas fait les études pour.
    Mais tout de même pigiste.
    J’ai eu des articles publiés dans des mags papier.

    Une des premières choses que m’ont appris mes rédac chefs, c’est le mot respect : respect du droit d’auteur, du droit à l’image.

    Quand j’ai fait un papier sur le film Le Seigneur des Anneaux, j’avais plein de captures d’écrans de la bande annonce, BA visible par tous.
    Pourtant, j’ai demandé aux attachés de presse l’autorisation d’utiliser ces images.
    C’est je crois ce que l’on appelle le respect et le professionnalisme’

    Et pourtant, je n’ai pas fait d’études de journalisme comle certains, qui, visiblement, n’ont cure du respect.

    Bizarre, ne trouvez-vous point ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 26 juin 2011 à  12:35 :

      Vous n’êtes pas seulement un simple pigiste, cher Monsieur. Vous êtes un pigiste simpliste.

      Vous nous faites la leçon du respect du haut de votre simple qualité mais vous oubliez le respect qui est du à la liberté d’opinion lequel est sauvagement piétiné dans cette affaire.

      Nous sommes les partenaires des attachés de presse et de ceux qu’ils représentent, les auteurs et les éditeurs, et le respect est en général mutuel. La preuve : nous avons retiré les images de M. Larcenet à la première injonction.

      N’importe quel lecteur pourra constater qu’alors que nous contentions de trouver cette manœuvre de censure "bizarre", nous nous faisons accuser de malhonnêteté par M. Larcenet, une accusation grave à laquelle nous ne pouvions que réagir.

      En plus du respect, apprenez le droit et les usages de la presse, monsieur le "simple" pigiste. Vous saurez que dans ce métier, il faut parfois se faire... respecter.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Pinot simple pigiste le 26 juin 2011 à  16:25 :

        Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de me lire et de me répondre.
        Je me permets de le préciser de nouveau, je n’ai point fait d’études de journalisme et n’ai aucune prétention à revendiquer le titre de journaliste.
        Je n’ai point non plus l’outrecuidance de faire la leçon à de vrais professionnels.

        Vous parlez de liberté d’opinion, liberté que vous défendez : je donne la mienne sur ce site. Est-ce une raison de manquer de courtoisie à mon égard en usant de formules blessantes et me traitant de "simpliste" ?

        Toutes les opinions tant qu’elles ne sont ni diffamantes ni insultantes ont droit de citer.

        La mienne est que dans cette affaire, sans vouloir vous offenser, vous en faite de trop : Manu Larcenet demandait juste du respect et de la politesse élémentaire, pas vous museler et vous censurer.

        Mais ce n’est que la modeste opinion d’un modeste pigiste issu de conditions modestes qui ne prétend pas avoir raison.

        Quoiqu’il en soit, longue vie au neuvième art et à la liberté d’expression de tous.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 27 juin 2011 à  12:04 :

          Dans votre immense humblitude, vous prenez le mot "simpliste" pour une insulte. Sauf votre respect (ça va comme cela ?), vous êtes un pigiste qui ne pige pas grand chose.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Maester le 2 juillet 2011 à  17:48 :

            Si par hasard, pour sauver le "respect du à la liberté d’opinion sauvagement piétiné" (quelle belle image ! Vous êtes le Victor Hugo de ce siècle), vous avez prévenu Reporters sans frontières et la Ligue des droits de l’Homme, sachez que je vous soutiendrai dans votre noble combat, pour peu que vous me prêtiez un de vos Grands Chevaux si beaux (l’alezan de préférence). Je mettrai ma chemise "BHL".

            A moins qu’elle ne soit au pressing, auquel cas vous voudrez bien m’excuser...

            Répondre à ce message