Un crayon contre le travail forcé

16 mars 2021 6 commentaires

CONCOURS. L’OIT (Organisation Internationale du Travail), la RHSF (Ressources Humaines Sans Frontières) et l’association Cartooning for Peace, lancent le concours international de dessins « What if your pencil was a tool against forced labour  ? » (Un crayon comme outil de lutte contre le travail forcé) afin de sensibiliser la population au sujet du travail forcé.

Lancée le 10 mars, cette compétition invite les dessinateurs du monde entier à fourbir leur imagination et leurs crayons pour produire des images saisissantes et des messages visuels puissants qui ne nécessitent que peu ou pas de mots pour illustrer une cause rarement mobilisée la lutte contre le travail forcé) :

Environ 25 millions de personnes à travers le monde sont concernées. Une victime de l’esclavage moderne sur quatre est un enfant. Le dessin est un formidable outil pour briser les barrières linguistiques et culturelles, il pourrait bien permettre de mieux faire comprendre les enjeux et les conséquences du travail forcé.

Le président de l’OIT explique : « Beaucoup de gens ne savent pas que nous sommes tous liés au travail forcé, tant par les biens et services que nous consommons, que parce que cela peut se produire dans notre communauté ou notre quartier. Comme les journalistes, les dessinateurs ont un rôle-clé à jouer pour alerter un large public sur cette réalité et faire changer les choses »

Les gagnants seront interviewés par l’OIT et leurs dessins seront promus par l’ensemble des institutions organisatrices du concours. Une exposition internationale rassemblera les meilleurs dessins.

Les candidats doivent soumettre leurs travaux avant le 10 avril minuit (heure d’Europe centrale).

FRsl

Illustration médaillon : RHSF – Trayko Popov (Lauréat 2015)

Voir en ligne : Pour participer au concours, c’est PAR ICI

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Un crayon contre le travail forcé
    17 mars 11:26, par Laurent Colonnier

    Encore une belle invitation à travailler gratuitement !

    CONTRE LE TRAVAIL FORCÉ, LE TRAVAIL GRATUIT !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 17 mars à  13:55 :

      Le sacro saint ; "Ca leur fera de la pub", mais quelle bande d’imbéciles, ils ne se rendent pas compte de leur bêtise ?

      Répondre à ce message

    • Répondu par heureusement qu’il y a hergé parce sinon ... le 17 mars à  17:15 :

      personne ne vous force à participer et comme vous etes hors sujet c’est parfait.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 17 mars à  19:37 :

        C’est le principe même du travail gratuit sous prétexte de faire de la pub qui est contesté, ce n’est pas nouveau, vous êtes hors sujet.

        Répondre à ce message

        • Répondu par heureusement qu’il y a hergé parce sinon ... le 17 mars à  21:30 :

          faut arrêter le délire là on parle d’esclavage.
          Et pour vous le bénévolat c’est du travail forcé.

          Répondre à ce message

    • Répondu le 18 mars à  07:32 :

      Il faudrait apprendre à défendre une cause sans contrepartie.

      Répondre à ce message