Une fête de la BD à Charleroi en mai 2006 ?

23 mars 2005 0 commentaire

Ce dernier lundi 21 mars au soir, la ville de Charleroi organisait une visite de l’exposition Le Remords de L’Homme Blanc
, suivie d’un cocktail dînatoire afin de réunir différents sponsors potentiels pour de prochains événements. Christian Renard, l’échevin de la culture, a confirmé, devant une centaine de personnes, son souhait de mettre plus en avant encore la bande dessinée dans sa ville.

L’image de la cité des Carolorégiens est profondément associée à la BD. Et pour cause : Le siège social des éditions Dupuis se situe en périphérie de Charleroi, et est l’un de ses fleurons culturels et économiques de la ville. Après quatre expositions thématiques consacrées successivement à l’Ecole de Marcinelle, à deux artistes argentins (Muñoz et Breccia), au scénariste anglais Alan Moore et, récemment, au Remords de l’Homme Blanc (Ferrandez, Pratt, Van Dongen, & Stassen), la ville envisagerait également d’accueillir une « fête de la bande dessinée » en mai 2006.

Une fête de la BD à Charleroi en mai 2006 ?
Le directeur de la communication de RTL Belgique, les représentants de Dupuis, Thierry Tinlot et Christian Renard, acteurs d’une
future "Fête de la BD" à Charleroi ?

L’ancien rédacteur en chef de Spirou, Thierry Tinlot, a été chargé de réfléchir à ce projet ambitieux ! Il souhaiterait organiser un événement totalement différent d’un festival de bande dessinée classique. Une fête, dont la chaîne de télévision RTL serait partenaire, qui pourrait trouver son point d’orgue dans le célèbre "Spiroudôme" de Charleroi, une salle capable d’accueillir 7.000 personnes. Thierry Tinlot refuse d’en dire plus car ce projet n’a pas encore dépassé le stade de la réflexion et aucun cahier des charges n’a encore été présenté à la ville et aux sponsors.

Cette fête, si elle a lieu, réjouira sans doute certains auteurs, fatigués des séances de dédicace qui constituent –hélas- encore aujourd’hui l’événement majeur de beaucoup de festivals…

NA.

Photos (c) Pasamonik
En médaillon : L’échevin de la culture Christian Renard.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?