Une pétition pour sauver l’espace culturel de Barly Baruti au Congo !

3 février 2009 4 commentaires Actualité
🛒 Acheter

Nous avons déjà évoqué les déboires du « Centre Culturel New Espace (à Suivre) » à Kinshasa (Congo) qui est menacé d’expulsion. Cet espace avait été créé par le dessinateur et musicien Barly Baruti (Mandrill, aux éditions Glénat). Cet espace dédié à la culture sous toutes ses formes se voit menacé de destruction pour la construction d’un hôpital public.

Une pétition est actuellement en cours de réalisation. Les et artistes et les professionnels de la BD (auteurs, éditeurs, journalistes) peuvent la contresigner en envoyant un mail à : soutien.asuivre@gmail.com


La pétition :

« Soutien au Centre Culturel "New Espace à Suivre".

Depuis des années, le dessinateur Barly Baruti (auteur de "Eva K" et "Mandrill" chez Soleil et Glénat) initie des stages de formation en bande dessinée à Kinshasa (République Démocratique du Congo), au sein du Centre Culturel New Espace, ateliers fréquentés par de nombreux jeunes en difficulté, et ceci sans jamais avoir reçu une quelconque aide des des autorités locales. Ce centre abrite également une bibliothèque, et accueille des artistes dans d’autres domaines que la BD (musique, ballets, théâtre…).

Barly Baruti a pu acheter en toute légalité des terrains dans le quartier « ENAC » à Kasa Vubu et y construire, après avoir passé deux ans à rassembler les fonds et à en financer lui même une partie, cet espace culturel qu’est le « New Espace à Suivre ».

Mais voilà : profitant de la réhabilitation de l’Hôpital IEM, les autorités de la Ville ainsi qu’un comité « interministériel » décident de démolir le site qui se trouve bien au delà de la concession réservée au dit hôpital.

Ainsi vont voler en éclats les fruits de longues années d’efforts consentis par l’un des artistes et opérateurs culturels majeurs de la RD Congo et de l’Afrique noire en général. Cette démolition pourrait aussi comporter le risque de désistement des partenaires étrangers qui le soutiennent (AFRICALIA (Belgique) ; Coopération Technique Belge, Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa ; Centre Culturel Français de Kinshasa ; La Fondation Prince CLAUS (La Haye, Pays Bas) ; Cour Pénale Internationale (La Haye, Pays Bas) ; Formation et Education pour le Développement « Revue Mwana Magazine » (Kinshasa, RD Congo, MONUC (RD Congo).

Nous demandons donc que le gouvernement Congolais reconsidère sa décision et renonce à l’expropriation et à la destruction de cet espace culturel »

Amicalement


NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Merci à tous pour le soutien. Vous êtes déjà nombreux à manifester votre solidarité à "soutien.asuivre@gmail.com"
    Merci,je me sens dans une grande famille:celle des bédéistes, bédéphiles, bédévores, bédagogues... du Monde entier !
    Barly Baruti,Kinshasa.

    Répondre à ce message

    • Répondu par laluce le 25 mars 2009 à  23:37 :

      Barly vous avez fait un travail remaequable,mais n’en deplaise le Congo est devene un bateau sans commandant, l’histoire se souviendra de vous et ceux qui oont ce petit et triste bonheur de vous decouvrir ne secheront jamais leurs larmes

      Répondre à ce message

  • La culture a droit de citer. Malgré tous les talents qu’on retrouvent au Congo, il est regrettable de constater que culture ne rime plus qu’avec musique et que l’État en plus de se détourner des artistes, s’emploie à détruire les vestiges culturels du pays. Avec un peu de discernement et de volonté, le ministère des affaires foncières, peut très bien trouver un autre endroit pour construire cet hôpital public. Est-ce une politique cachée pour lutter contre les espaces de promotion de la langue française dans l’ex-Zaïre ? Comment pensons-nous lutter contre l’analphabétisme si nous oublions que c’est par l’image et le texte que nous avons appris à lire et à écrire ?

    Je suis de tout cœur avec vous car un Hôpital sauve la vie, une BD préserve l’avenir, il n’y a pas lieu d’avoir un conflit d’intérêts.

    Répondre à ce message

  • Au nom de tous les membres actifs et sympathisants du "centre Culturel Espace à suivre...", je vous remercie tous pour l’élan de solidarité que vous nous avez témoigné. Tous nos efforts (actions sur le terrain,pétitions,interpellation au Parlement congolais...) n’ont pas suffi pour faire changer d’avis nos autorités de Kinshasa : Le 15 mars 2009, notre centre ainsi que tout le quartier ont été rasés (voir www.facebook.com/barlybaruti2)
    Je vous promets de ne pas baisser les bras afin de porter très haut l’étendard de la BD universel pour triompher de l’obscurantisme et de l’ignorance institutionnalisée.
    MERCI,MILLE FOIS MERCI !
    Barly Baruti

    Voir en ligne : Espace à suivre rasé !

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD