Uri Fink face à Leila Chahid au Festival « Colères du présent » d’Arras

4 mai 2009 1 commentaire

À l’occasion de la 8ème édition des Colères du Présent à Arras, les organisateurs avaient invité Uri Fink, l’auteur de BD israélien le plus célèbre dans son pays et qui vient de faire paraître Israël-Palestine : Entre guerre et paix, chez Berg International. en France.

Il était prévu qu’il participe à un débat sur Israël et la Palestine, ce qui pour cet homme de gauche qui a toujours milité pour le dialogue et le rapprochement entre ces deux peuples semblait parfaitement naturel.

Sa surprise fut grande de constater que le débat qu’on lui avait concocté était quelque peu déséquilibré : il était le seul Israélien à faire face à trois experts de la politique, particulièrement critiques vis-à-vis d’Israël : la députée européenne Hélène Flautre, un représentant de l’Association France-Palestine et surtout Leïla Shahid, représentante de la Palestine auprès de la Communauté Européenne ! À cela s’ajoutait un « modérateur » qui annonçait d’entrée à Fink qu’il considérait à titre personnel qu’Israël était un « état fasciste ».

Heureusement, Leïla Shahid ne tomba pas dans le piège d’une honteuse mise en accusation devant le parterre plein du théâtre d’Arras majoritairement acquis, si l’on en croit les applaudissements et les interventions, à la cause palestinienne. Elle loua au contraire l’initiative du dessinateur israélien et sa volonté de renouer le dialogue entre les deux peuples alors même que le gouvernement israélien est plutôt dans une logique de raidissement. « Les artistes vont parfois plus loin que les politiciens » dit-elle.

Uri Fink –qui dut subir notamment une intervention de la salle qui convoquait le complot juif mondial et le cliché antisémite du juif assassin d’enfants- répondit avec son arme favorite –le dessin- et le moins qu’on puisse dire, c’est que le public était conquis et le dessinateur soulagé que la rencontre se soit passé sans incident.

DP

Uri Fink face à Leila Chahid au Festival « Colères du présent » d'Arras
Leïla Shahid a plutôt apprécié la présence de l’auteur de BD israélien Uri Fink à Arras
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :