Vincent Perriot et Philippe Girard en résidence de création de bande dessinée Québec - Aquitaine 2010

11 mars 2010 0 commentaire
Vincent Perriot et Philippe Girard en résidence de création de bande dessinée Québec - Aquitaine 2010
La maison de la littérature à Québec
Photo : Louise Leblanc, ICQ

Vers l’Amérique, c’est Vincent Perriot, dont le Tome 1 de Taïga rouge (Dupuis) avec Arnaud Malherbe au scénario s’est mérité le Prix « Jeune talent de la BD 2009 », qui sera en résidence dans la ville de Québec jusqu’au 4 mai 2010. Il compte travailler sur une suite de Entre Deux, un récit publié dans le collectif Clafoutis numéro 3, aux éditions de la Cerise, en 2009, et en profitera pour participer aux activités du 23e Festival de la BD francophone de Québec. Vincent Perriot a également signé les décors et les personnages du film d’animation Le Chat du Rabin, de Joann Sfar. Il succède à Laureline Mattiussi et à Cromwell à la résidence.

Vers l’Europe, c’est le Québécois Philippe Girard qui séjournera à Bordeaux l’automne prochain. Après Tuez Velasquez, un récit autobiographique qui raconte ses démêlés avec un prêtre pédophile, il abordera le premier tome du Journal de Marguerite lors de sa résidence. L’histoire racontera la vie de sa grand-mère paternelle, une jeune anticonformiste québécoise des années 1930 « qui veut échapper aux pressions sociales et religieuses de son époque ». On connaît aussi Philippe Girard comme l’auteur du strip Béatrice dans le journal de Spirou. Il est récipiendaire du prix Bedeis causa (2001), d’un Bédélys Québec et du Joe Shuster Award en 2008 pour le scénario de Danger public, avec Leif Tande au dessin (La Pastèque). Enfin, il est récemment l’instigateur d’un encan d’originaux de planches de BD mis à l’enchère sur internet, et dont les profits ont été versés au bénéfice des sinistrés du tremblement de terre en Haïti.

Ces résidences d’auteurs sont le fruit d’une coopération entre l’Institut canadien de Québec et l’ÉCLA (écrit, cinéma, livre, audiovisuel) Aquitaine, et ont pour objectif « de permettre l’expression des créateurs de bande dessinée, le rayonnement international de leurs œuvres et la diffusion de la bande dessinée francophone contemporaine auprès du public. », dit le communiqué.

Le blogue de Vincent Perriot

Le site de Philippe Girard

En médaillon : la résidence d’auteurs à Québec

Photo : Louise Leblanc, Institut canadien de Québec

Source : communiqué de l’Institut canadien de Québec

Le BéDénaute

Voir en ligne : L’institut canadien de Québec

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?