Willy Lambil, grand prix du festival de Saint-Gilles

22 octobre 2006 0 commentaire

Les prix du festival BD de Saint-Gilles ont été remis, hier soir, dans l’une des salles de l’hôtel de ville de Saint-Gilles (Bruxelles). La cérémonie était présidée par le Ministre Président de la région de Bruxelles Capitale, Charles Picqué.

Willy Lambil, le dessinateur des Tuniques Bleues, a reçu le grand prix Saint-Michel récompensant l’ensemble de son œuvre. Son complice, Raoul Cauvin, doit être tout sourire, lui qui nous disait récemment : « Des prix dans les salons, j’en ai reçus plein ! Il me faudrait plusieurs tables pour les étaler. Mais on n’a jamais remis un prix sérieux à un Lambil ou à un Laudec. Ils ne sont pas reconnus. ». Bien sûr, le festival de Saint-Gilles n’a pas la même assise que celui d’Angoulême, mais c’est un bon début !

Willy Lambil, grand prix du festival de Saint-Gilles
Yslaire (à droite) félicite Lambil

Le prix de la meilleure BD d’un auteur francophone a été attribué à Dominique Bertail, pour le deuxième tome de Shandy (scénario de Matz, Delcourt). Tom Bouden, quant à lui, a reçu le prix de la meilleure BD d’un auteur néerlandophone pour Het Belang Van Ernst (aux éditions Atlas) [1].

Le dessinateur mexicain Humberto Ramos avait fait le déplacement pour recevoir le prix du meilleur dessin pour sa série (Révélations (scénario Paul Jenkins, Soleil). Bernar Yslaire s’est vu décerner le prix du meilleur scénario pour le premier tome du Ciel au-dessus de Bruxelles.

Humberto Ramos
Photo (c) Nicolas Anspach.

Le prix de la presse a été attribué à Philippe Capart pour son excellente étude sur le travail de Franquin, Morris & Peyo dans le dessin animé. L’auteur de l’ouvrage n’était pas présent, car il doit terminer de dessiner au plus tôt un album prévu pour le début de l’année prochaine.

Virginie Augustin et Wilfrid Lupano reçoivent le prix de l’avenir pour le deuxième album de Alim Le Tanneur. Enfin le prix jeunesse va à Thierry Coppée. Ses Blagues de Toto sont un des best-sellers des éditions Delcourt.

Raymond Leblanc est toujours au cœur de l’actualité. Les soixante ans du Lombard, la maison qu’il a fondé, ont été célébrés en grande pompe le mois dernier. Une fondation portant son nom s’est ouverte dans le Building Tintin. Il a reçu hier un prix Saint-Michel Prestige pour son apport à la bande dessinée.

Raymond Leblanc, Eric Coune (un des organisateurs) et Charles Picqué, ministre-président de la Région bruxelloise.

Henri Vernes a été fait citoyen d’honneur de la ville de Saint-Gilles. Le créateur de Bob Morane qui habite cette commune bruxelloise a dit avec malice : « être heureux d’être citoyen d’honneur de la commune pour laquelle il paie des impôts et surtout ses amendes pour mauvais stationnements ». Un juste retour des choses en quelque sorte.

Henri Vernes, heureux !

Enfin, en marge de ces prix, Denis Bajram (Universal War One, a reçu le prix Europe, remis par l’ASBL ADD – Agence pour un Développement Durable - et la DG Culture de la Commission Européenne.

NA.

[1Il s’agit de l’adaptation de la pièce d’Oscar Wilde, L’Importance d’être Constant, pour laquelle Bouden a remplacé les personnages féminins par des personnages masculins. Un vrai bijou d’humour qui semble plus fidèle à Wilde que Wilde lui-même. Une version anglais existe aussi, mais cet album reste inédit en français. Les éditions H&O ont publié en français Max & Sven, un autre album de l’auteur. NDLR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?