Angoulême 2007

  • Avec l’ébouriffant Lewis Trondheim à la présidence, on pouvait s’attendre à un festival différent des autres. Cela a été le cas : un déplacement du festival du centre-ville vers la périphérie, une affiche en rupture avec les précédentes, une refonte totale des prix rebaptisés "les essentiels" et un palmarès qui fait la part belle aux petits labels éditoriaux.