Angoulême 2012

  • Avec Art Spiegelman à la présidence, cette 39e édition ne peut qu’être exceptionnelle, en raison du fait que c’est un auteur d’une importance historique : pionnier de l’Underground américain, il a fait entrer le discours mémoriel et la Shoah dans la bande dessinée, grâce à "Maus", la première BD d’importance sur la Shoah, pour lequel il a eu le Pulitzer Prize en 1992. Il a été de ce fait un des principaux moteurs dans le domaine du Graphic Novel, le secteur le plus créatif dans la bande dessinée d’aujourd’hui.
    Il est aussi une des figures d’avant-garde majeures de ce temps, lançant le magazine "Raw" avec son épouse Françoise Mouly, aujourd’hui directrice artistique du New Yorker. Son exigence légendaire lui permet de conduire deux expositions qui s’inscriront dans la légende du festival.

  • 7 décembre 2011 20 commentaires

    Hier, le FIBD a présenté son programme pour sa prochaine édition. Le 39e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême sera exceptionnel cette année, mais c’est surtout à Art Spiegelman qu’on le doit. Point sur sa participation au Festival. Nous commenterons la sélection des albums en compétition, les (...)

  • 15 novembre 2011 192 commentaires

    Dans quelques jours, le Festival International d’Angoulême va communiquer son programme officiel définitif. La question de savoir qui sera Grand Prix cette année se posera avec d’autant plus d’acuité que, cette année, le choix est moins évident que (...)

  • 11 novembre 2011 2 commentaires

    La prochaine édition du festival aura lieu du 26 au 29 janvier 2012. Si vous avez l’intention d’y aller, réservez déjà vos nuits d’hôtel et votre billet de train car tout est déjà blindé en période de festival. La conférence de presse aura lieu dans les jours qui viennent mais l’information filtre déjà qui (...)

  • 21 septembre 2011 13 commentaires

    Le spectacle offert par les intrigues du Festival d’Angoulême occupe régulièrement la chronique bédéphilique. Chaque année, la tension monte vers le mois de septembre, Franck Bondoux, le directeur général du FIBD y allant de ses imprécations, hurlant au « drame », annonçant la mort prochaine de (...)