Angoulême 2019

  • Cette année encore, le Festival International de la bande dessinée d’Angoulême se démarque par sa diversité. L’Amérique est à l’honneur avec le Grand Prix 2018, Richard Corben, qui a bénéficié d’une exposition exceptionnelle de quelque 200 originaux jamais vus et avec une expo Batman totalement immersive qui célèbre les 80 ans du Chevalier noir. L’Asie s’y distinguait par des expositions Taiyo Matsumoto (plus de 200 planches, là aussi !) et Tsutomu Nihei, l’Italie par une expo Manara, Israël par une expo Rutu Modan, et la France avec des expos autour de Tom Tom et Nana de Bernadette Després, une expo du lauréat 2018 du Prix Goscinny, Jean Harambat, et une autre du lauréat du Fauve d’or 2018, Jérémie Moreau. Un cru exceptionnel.

  • 27 janvier 2019 1 commentaire

    Outre la rétrospective sur Richard Corben, il ne fallait surtout pas négliger, lors du Festival, visiter l'exposition "Taiyô Matsumoto, dessiner l'enfance", au musée d'Angoulême. En dépit de ce titre restrictif, vous pourrez y admirer un plus large ensemble des thèmes et moyens techniques déployés par (...)

  • 26 janvier 2019 0 commentaire

    Une fois encore, le palmarès du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême récompense des œuvres peu connues du grand public, mais qui font la démonstration de l'infinie créativité des artistes actuels du 9e art. Un palmarès exigeant invitant à la (...)

  • 25 janvier 2019 0 commentaire

    Le Festival d'Angoulême inaugure un nouveau pavillon asiatique, dans le bas de la ville, près du musée (de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image). Les Taïwanais, présents sur l'événement charentais depuis 2011, ont lancé le bal des inaugurations des différents stands. Parmi les (...)

  • 24 janvier 2019 0 commentaire

    Une lumière crasseuse, des sirènes de police qui résonnent au loin, des poubelles qui débordent... Pas de doute, nous sommes à Gotham City. Deux silhouettes blanches sont tracées sur le sol, celle de Thomas et Martha Wayne, le couple a froidement abattus sous les yeux de leurs fils : Bruce Wayne. (...)

  • 24 janvier 2019 3 commentaires

    Au Musée d’Angoulême, il faut absolument aller visiter ce qui constitue le clou de ce 46e Festival : une formidable exposition rétrospective du maître américain Richard Corben, un ensemble exceptionnel de 260 œuvres jamais montrées au public et qui constitue une magistrale leçon de (...)

  • 23 janvier 2019 16 commentaires

    Pour une surprise, c'est une surprise ! C’est donc une femme - la deuxième depuis la création du festival en 1974 – qui remporte le Grand Prix cette année. Rumiko Takahashi, idole d’une génération qui a vu débarquer le manga en France, l’emporte face au Français Emmanuel Guibert et à l’Américain Chris (...)