Les grandes expositions

  • Depuis plusieurs années, la bande dessinée fait l’objet de grandes expositions au sein du Musée national de la dessinée à Angoulême, au Centre belge de la bande dessinée à Bruxelles et, de plus en plus souvent, dans des lieux qui ne sont pas forcément dédiés au Neuvième art. Pour en garder la trace, nous avons voulu les regrouper dans ce dossier.

  • Après deux très belles expositions consacrées aux œuvres des argentins Muñoz & Breccia, puis au scénariste anglais Alan Moore
    , la ville de Charleroi accueille aujourd’hui quatre artistes de renommée internationale autour d’une thématique forte : « Le Remords de l’Homme Blanc ».

    Jacques Ferrandez (Les Carnets d’Orient), Hugo Pratt (Corto Maltese), Jean-Philippe Stassen (Deogratias) et Peter Van Dongen (Rampokan) nous éclairent sur le mécanisme de représentation de l’autre, de l’autochtone, lorsque l’homme blanc cherchait à étendre son influence en colonisant l’Afrique ou l’Asie.

  • Disparu début 1997, André Franquin aura dû attendre plus de sept années avant de sortir du purgatoire que traversent tous les auteurs après leur décès. Alors que la disparition d’Hergé avait provoqué l’apparition de nombre de livres et d’expositions, rien de tout cela n’avait suivi celle du père de Gaston Lagaffe et du Marsupilami (entre autres oeuvres qui témoignent de son génie créatif). Une importante exposition répare cette injustice.

  • L’ exposition « Alan Moore, les dessins du magicien » a eu lieu du 14 février au 4 avril 2004 au Palais des Beaux-Arts de Charleroi en Belgique. Ce dossier va vous permettre de mieux connaître Alan moore, l’un des plus grands auteurs de BD contemporains.

  • 7 novembre 2011 2 commentaires

    Riche actualité pour Cosey en cette fin 2011. Deux expositions, un nouveau Jonathan (en version classique et en version augmentée) et le recueil des dossiers publiés dans ses intégrales. Le vernissage de l'expo-vente parisienne à la galerie Daniel Maghen fut l'occasion pour poser quelques questions (...)

  • 6 octobre 2011 3 commentaires

    Le Moof Museum, le Musée de la figurine et de l’objet, a été inauguré jeudi dernier. La fondation Raymond Leblanc qui a déménagé son musée dans ce nouvel espace bruxellois dédié à la bande dessinée profitait de l’événement pour remettre ses prix à des jeunes (...)

  • 8 septembre 2011 3 commentaires

    Outre une somptueuse exposition consacrée à Loustal dont nous vous avons déjà parlé, la couleur est vraiment à l’affiche du festival BD-FIL de Lausanne qui ouvre ses portes aujourd’hui. Une exposition au Musée historique retrace l’histoire de la couleur dans la bande dessinée, de l’époque où elle était (...)

  • 15 juillet 2011 1 commentaire

    « Bob De Moor & la mer » est le thème d’une exposition très marine qui s’est ouverte au Centre Belge de la Bande Dessinée et qui se poursuivra jusqu’en janvier 2012. L’occasion de redécouvrir celui qui faillit reprendre la destinée artistique de (...)

  • 27 juin 2011 2 commentaires

    La Cité internationale de la Bande Dessinée et de l'Image d’Angoulême a hissé bien haut le « Jolly Roger », le drapeau noir décoré d'un crâne, d'un squelette, voire de tibias humains entrecroisés. Son exposition L’Île aux pirates propose un traitement du thème de la piraterie qui satisfera à la fois le (...)

  • 18 juin 2011 0 commentaire

    L’exposition « Parodies : la bande dessinée au second degré » que les festivaliers avaient pu voir sur les cimaises de la Cité de la BD à Angoulême en janvier dernier connaît une réplique à partir de cette semaine à l’Institut Français d’Istanbul. Les visiteurs pourront y découvrir une sélection d’une (...)

  • 17 juin 2011 2 commentaires

    Le Centre Belge de la BD met à l’honneur un pan méconnu de l’histoire du Journal de Tintin et des éditions du Lombard : celui de leur filiale Publiart fut la première agence de publicité à utiliser systématiquement la bande dessinée pour ses campagnes, dans un esprit de cross média étonnamment moderne. (...)

  • 27 mai 2011 12 commentaires

    Après Bilal, Schuiten, Juillard, Loustal et Pratt, Cherbourg-Octeville ouvre ses cimaises à Jean Giraud, alias Moebius, sans doute le graphiste de la bande dessinée française le plus important de notre époque. « Moebius Multiple(s) » offre un voyage au sein de l’univers graphique de ce maître avec des (...)