200 dessins qui fâchent ... - Par Nicolas Vadot - La Renaissance du Livre

8 décembre 2010 0 commentaire
  • {{[Nicolas Vadot->art11150]}} est l’auteur de la série {[Norbert l’imaginaire->art1160]} aux éditions du Lombard, de quelques romans graphiques chez Casterman ({[80 jours->art3758]}, {[Neuf Mois->art8800]}, etc) , de l’attendu {[Maudit Mardi !->art10704]}, un futur album financé par les édinautes chez Sandawe. Mais le public belge le connaît également pour ses talents de dessinateur de presse dans l’hebdomadaire belge {Le Vif / L’Express} et le quotidien économique {L’Écho}.

Nicolas Vadot a publié son premier dessin dans Le Vif/L’Express le 10 décembre 1993. Mais ce n’est qu’à la fin des années 1990, qu’il a pu y tenir sa rubrique hebdomadaire, La Semaine de Vadot. Il met sa plume impertinente au service du quotidien économique L’Écho depuis 2008.

L’éditeur belge La Renaissance du Livre publie une sélection de « 200 dessins qui fâchent, amusent, interpellent, font rire ou même pleurer » réalisé entre 1997 et 2010. Cette période est charnière à plus d’un titre pour la Belgique. En effet, tout comme la plupart des pays développés et industrialisés, la Belgique a souffert du désastre bancaire et de la crise économique qui en a découlé. Pendant que les gouvernements bataillaient pour sauver l’activité économique de leurs pays, la Belgique, elle, s’offrait le luxe de vivre, en plus, une crise politique et existentielle dont elle n’est toujours pas sortie. Avec son humour décalé, Nicolas Vadot fait partie des rares dessinateurs qui tentent d’expliquer aux Belges les vicissitudes de l’actualité - qui peuvent paraître parfois abscons.

Contrairement aux dessinateurs de presse qui optent pour un trait nerveux, plus jeté, Nicolas Vadot illustre les grands sujets de l’actualité belge et internationale avec un style souple, élégant et épuré. Ce livre est une petite madeleine amusante, qui nous permet de nous replonger dans les grands moments et sujets de sociétés de ces quatre dernières années.

Vadot ne se consacre pas exclusivement à l’actualité belge : les événements économiques et internationaux ne sont pas oubliés, des frasques de Berlusconi, à l’élection d’Obama, en passant par la banqueroute des banques et le « Fortisgate » [1] qui ébranlé la Belgique, le dessinateur bruxellois fait mouche à chaque fois.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


Nicolas Vadot, sur Actuabd.com, c’est aussi :

Des interviews :
- « Dessinateur de presse est l’un des derniers métiers artistiques à ne pas être régi par les lois du commerce » (Octobre 2010).
- "Je fais du dessin de presse pour me connecter à la vie, et de la BD pour m’en déconnecter" (Juin 2009)

Les chroniques de :
- 80 Jours
- Norbert l’Imaginaire T3

Commander 200 dessins qui fâchent chez Amazon ou à la FNAC



Lien vers le site de Nicolas Vadot
Illustrations : (c) Nicolas Vadot

[1Du nom de la banque belge Fortis, aujourd’hui absorbée par BNP Paribas. NDLR.

  Un commentaire ?