Newsletter ActuaBD

2e Rencontres nationales de la bande dessinée à la Cité d’Angoulême

  • Les 5 et 6 octobre prochains à la Cité de la Bande Dessinée d’Angoulême auront lieu les deuxièmes Rencontres nationales de la BD avec comme focus particulier cette année : « Éducation et bande dessinée »
2e Rencontres nationales de la bande dessinée à la Cité d'Angoulême
Dès 1970, un livre d’Antoine Roux mettait le sujet sur le tapis.

Le principe est le même que l’année dernière : des débats avec des acteurs de l’édition et, cette année, ceux de l’éducation, histoire de faire un état des lieux. Le tout est observé et analysé par des « grands témoins ».

Ces Rencontres s’appuient cette année sur le réseau Canopé et jouit d’un partenariat avec les Ministère de la Culture et de la Communication, du Ministère de l’Éducation Nationale et des États Généraux de la Bande Dessinée.

« Cette deuxième édition des rencontres nationales de la bande dessinée vise à faire le point sur les acquis et sur les potentialités considérables que le 9e art permet en matière d’éducation, nous dit le Directeur Général de la Cité Pierre Lungheretti. Des auteurs, des enseignants, des représentants des ministères de la culture et de l’éducation nationale, des intellectuels, des experts et des éditeurs viendront témoigner de cette richesse et des perspectives nouvelles que la bande dessinée offre pour les élèves, et également pour les professeurs. »

Le sujet n’est pas nouveau puisque dès 1970, Antoine Roux publiait cet ouvrage dont le titre sonnait comme une profession de foi : La Bande Dessinée peut-être éducative (Édition L’École).

« Officiellement étudiée en classe depuis la mise en œuvre de l’Histoire des arts revalorisant les arts du visuel (2008), nous dit le communiqué, la bande dessinée semble avoir conquis les milieux qui longtemps lui résistèrent : les programmes des premiers cycles d’enseignement, voire les études universitaires. On ne compte plus les cas d’utilisation de la bande dessinée comme support d’enseignement. Ici et là naissent des initiatives telles que les classes BD, les séminaires pour les enseignants, les résidences d’auteurs en milieu scolaire, les projets de recherches pluridisciplinaires ayant en commun la bande dessinée...  »

Et de fait, elles sont souvent activées par des festivals locaux, comme à Blois ou à Amiens, dont les associations irriguent à l’année des initiatives à portée pédagogiques depuis plusieurs décennies maintenant.

Des rencontres aux échanges très productifs (Ici la 1e édition des Rencontres en ).

Il pointe une tendance récente de l’édition : « S’adaptant à ce qui peut s’apparenter à un mouvement de fond, les éditeurs spécialisés se sont aussi emparés du thème, multipliant les collections à visée « pédagogique » (Petite bédéthèque du savoir, Sociorama, Cases d’histoire…). »

Certes, mais quelle est la réalité de cet usage ? La bande dessinée sert-elle de prétexte ou, au contraire, constitue-t-elle un vrai support pédagogique ? Quelle formation les enseignants reçoivent-ils en rapport avec son usage ?

Ce sont à ces questions que répondront ces Rencontres qui revêtent une certaine importance puisque la ministre de la Culture Françoise Nyssen et le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer sont annoncés pour inaugurer les Rencontres le jeudi 5 octobre prochain.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

2e Rencontres nationales de la bande dessinée
Cité de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême
5 et 6 octobre 2017

Coordination Jean-Philippe Martin conseiller scientifique à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image. Renseignements et organisation Virginie Berger : vberger@citebd.org

La participation à ces journées d’étude est gratuite. Cependant, pour des questions d’organisation, l’inscription est obligatoire.

Inscription en ligne sur le site de la Cité

 
Newsletter ActuaBD