Newsletter ActuaBD

30 artistes de BD pour les 30 ans de Aides

  • Aides, première association en France de lutte contre le Sida et les hépatites, fête ses 30 ans cette année. Pour marquer le coup, 30 artistes majeurs de bande dessinée parmi lesquels Enki Bilal, Dany, René Follet, Tanino Liberatore, Émile Bravo, Manu Larcenet ou Zep ont offert une planche pour une vente publique qui aura lieu chez Artcurial le 22 novembre prochain.

Le virus a été identifié en 1983 et désigné sous le vocable barbare de "syndrome d’immunodéficience acquise". Il est connu sous son acronyme : SIDA. L’année suivante, le sociologue Daniel Defert, à la suite du décès de son compagnon Michel Foucault en raison de cette maladie en 1984, fondait l’association Aides dont le but était d’accompagner les malades qui, en ces années noires, mouraient les uns après les autres.

"La grande idée de l’association est évidemment de mettre fin à l’épidémie du Sida, nous dit Amandine Jung, chargée de projet pour les partenariats et l’événementiel de Aides. C’est une association qui agit non seulement en France mais aussi à l’étranger, notamment en Afrique sub-saharienne où l’on fait de la formation et du développement de compétence au travers d’un réseau d’associations, nous participons à 20 programmes de recherche sur la prévention et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par l’épidémie. Nous avons 72 lieux de mobilisation, dont 3 en outre-mer, et 1500 militants qui agissent sur le territoire français."

Si le Sida ne tue plus comme naguère, du moins dans nos contrées où la prévention et les soins peuvent être plus facilement dispensés, la pandémie n’est pas pour autant jugulée : "Dans le monde, près de 35 millions de personnes sont atteintes, nous dit Amandine Jung, près de 22 millions n’ont pas accès à un traitement. Il y a à peu près 6 000 nouvelles contaminations par jour. En France, c’est 6 000 par an et 150 000 personnes sont séropositives dont 30 à 50 000 personnes l’ignorent. C’est par ces personnes-là que l’épidémie continue son avancée."

L’association est financée en partie par des subventions publiques, notamment au niveau du dépistage. "Mais c’est une petite partie seulement, nous dit-on, et cette partie a tendance à diminuer ces dernières années, comme pour toutes les associations. Le test de dépistage coûte environ 80 euros tout compris sur lesquels l’état ne rembourse que 25 euros environ. Nous devons donc combler en cherchant des financements."

La vente du 22 novembre est donc destinée à la récolte d’une partie de ces fonds. Le but est d’obtenir des dons de la part des auteurs, mais aussi des collectionneurs qui voudraient soutenir l’action en donnant une ou deux planches de leur collection, afin de les mettre aux enchères. Plusieurs stars de la BD ont déjà apporté leur soutien, dont Enki Bilal, dont les planches atteignent généralement de bons scores en salles de vente.

"L’idée est venue d’Angoulême et de notre directeur d’action sur place, à la suite d’un festival de la BD, nous dit-on chez Aides. Pour les 30 ans, nous avons décidé de faire plusieurs actions avec les artistes, une population qui avait été durement touchée par la maladie et qui a toujours soutenu l’association. Ce n’est pas la première fois que le monde de la bande dessinée s’est mobilisé pour cette cause, notamment avec Aides : en 2000, je crois, il y avait eu une opération de communication qui s’appelait "Dessine-moi une trithérapie" où des dessinateurs comme Cabu, Pétillon, Plantu, Wozniak... s’étaient mobilisés pour soutenir cette action. Cette année, ils sont mobilisés pour lever des fonds. Nous faisons un appel aux artistes et aux donateurs pour qu’ils viennent contribuer à la vente aux enchères du 22 novembre, dans l’après-midi, chez Artcurial. C’est une vente qui se trouve au sein d’une vente plus large consacrée au 9e art, François Tajan sera au marteau et c’est Éric Leroy qui en sera l’expert. Le slogan dit : "30 ans, 30 artistes, 30 œuvres" mais si on a plus de 30 œuvres et de 30 artistes, nous serons ravis, plus les fonds seront importants pour l’association."

Dans cette vente, une planche au moins a sa petite histoire : il s’agit d’un strip de Martin Veyron paru dans Infomatin, le 1er décembre 1994. Titré : "politiquement incorrect", il montrait plusieurs chercheurs discutant dans un laboratoire, le premier disant : "- Enfin, un vrai budget. On va le trouver ce vaccin" ; un second lui répondait : " - Parce que, pour le moment, on perd les pédales", tandis que le troisième commentait : "- Combien de fois faudra-t-il répéter que le Sida concerne tout le monde."

30 artistes de BD pour les 30 ans de Aides
La fameuse planche de Martin Veyron
(c) Martin Veyron

Suite à ce strip, Veyron avait été viré du journal, malgré la protestation de la trentaine de journalistes présents. Le dessinateur avait été assez ridiculement accusé d’homophobie.

"C’est un dessin historique sur le sujet du Sida, raconte Martin Veyron dans un mail à l’association. Il m’a valu d’être viré du quotidien Infomatin, il y aura exactement vingt ans, le 1er décembre, par André Rousselet, l’actionnaire principal du journal, qui y avait vu de l’homophobie. J’ai été lavé de cette infamie par Act-Up qui avait publié dans “Le Monde” un avis contraire, concluant c’était monsieur Rousselet qui avait un problème avec les pédales. [...] Je serai content que la boucle se boucle avec la vente de ce dessin au profit de Aides."

Vous aussi, vous pouvez contribuer à cette action, soit en offrant une planche à la vente en contactant Lucile Charlemagne de L’Agence Tome 2, organisatrice de la vente (l.charlemagne [arobase] tome2.fr), soit en achetant (cher !) une planche au moment de la vacation chez Artcurial.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Artcurial

Vente caritative au profit d’Aides

22 novembre 2014 - 14 heures

7 Rond-Point des Champs-Elysées

75008 Paris

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • 30 artistes de BD pour les 30 ans de Aides
    27 septembre 2014 14:17, par MB

    Quand on dit sida et hépatite, on pense tout de suite aux homosexuels et toxicomanes et l’on oublie souvent de parler de l’épidémie d’ hépatite C qui a tué longtemps des personnes tout simplement contaminées dans les années 60-70 lors d’une perfusion sanguine. Le traitement a été longtemps le même que pour le sida:l’interferon.
    Bravo pour cette initiative.

    Répondre à ce message

  • 30 artistes de BD pour les 30 ans de Aides
    27 septembre 2014 17:05, par Oncle Francois

    Le présentateur télé Christophe De Chavanne a également beaucoup fait pour combattre ce fléau, notamment avec son éternel slogan " Sortez couverts", et la vente de préservatifs à bon prix.

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD