AKKAD - Par Clarke - Le Lombard

27 février 2021 0
  • Reconnu par ses pairs et le public pour ses BD humoristiques, Clarke exploite depuis 2005 une veine beaucoup plus réaliste de son style graphique. Il débute dans son nouveau style avec le one-shot "Luna Almaden" écrit par Denis Lapière et publié dans la collection Air Libre des éditions Dupuis. Le duo publie ensuite "Urielle" chez Quadrants. Clarke revient ensuite aux éditions du Lombard pour proposer dans la collection Signé "Nocturnes" son premier album en tant qu'auteur complet. Avec son nouvel album intitulé "AKKAD", un récit de science-fiction pessimiste, il pose une nouvelle pierre à l'édifice d'une carrière résolument éclectique.

2027, la Terre est envahie par des sortes de scarabées géants dont la particularité est qu’ils se déplacent dans des failles temporelles, puis s’installent en verrouillant autour d’eux des pans entiers de notre espace-temps. Toutes les armes, y compris l’arme atomique, sont impuissantes. Face au grignotage progressif de notre réalité, le professeur Kessler a un plan : injecter dans cinq adolescents ex-camés un extrait du gène alien afin d’augmenter artificiellement leurs compétences intellectuelles et d’acquérir une part du savoir des intrus. Ainsi espère-t-il, ils pourront comprendre le mode opératoire des insectes géants et trouver la faille qui permettra aux armées humaines de les anéantir. Mais pour que son plan fonctionne, Kessler a besoin de la pleine collaboration d’un soldat russe qui a jadis juré sa perte...

AKKAD - Par Clarke - Le Lombard
AKKAD

Trois ans après le récit Les Danois, Clarke nous propose un récit d’invasion à la fois intimiste et crépusculaire qui lorgne aussi bien vers des œuvres-cultes telles que Starship Troopers, que les romans de Daniel Keyes (Des fleurs pour Algernon) et Orson Scott Card (La Stratégie Ender).

Il nous est difficile de donner un avis tranché sur ce one-shot : bien que le twist final soit surprenant, la lecture de ce récit se révèle confuse et une relecture, voire plusieurs relectures sont nécessaires pour bien comprendre toute l’intrigue. La faute probablement à une mise en couleur monotone et à des va-et-vient constants entre des séquences se déroulant tantôt sur le sol américain, tantôt sur le front russe, impliquant à chaque fois plusieurs personnages.

Mais ce dernier point est revendiqué par l’auteur, si l’on se réfère au dossier de presse. Comme il nous le confiait voici quelques années ceci : « Mes dessinateurs préférés sont des gens comme Andreas, Marc-Antoine Matthieu, Vincent Hardy. Ce sont des gens qui passent leur temps à décortiquer toutes les méthodes de narration de la BD. Ça me plait parce que nous sommes tous à peu près dans ce genre-là : un auteur face à des personnages ».

Le rappel de cette confidence nous pousse à l’indulgence. Parmi les points remarquables, citons tout de même la caractérisation du méchant et des cinq cobayes dont les actes donnent une profondeur intéressante à l’histoire.

AKKAD
Clarke © Le Lombard

Voir en ligne : Découvrez "Akkad" sur le site des éditions du Lombard

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

À lire sur ActuaBD.com :

AKKAD, par Clarke, éditions Le Lombard. Album paru le 22 janvier 2021. 120 pages, 17,95 euros.

Suivez Clarke sur son blog

  Un commentaire ?