Actes Sud crée un nouveau label de BD

10 novembre 2004 0 commentaire
  • Décidément, comme on le constate avec la renaissance de Futuropolis chez Gallimard, en {joint-venture} avec Soleil, les éditeurs de littérature recommencent à s'intéresser à la BD. Après Albin Michel (depuis longtemps), Le Seuil, La Martinière (le label EP Editions), c'est en Arles cette fois que la BD bourgeonne : les éditions Actes Sud lancent en janvier prochain une collection de romans graphiques dont l'éclectisme détonne.

Environnement oblige, cette collection affiche une haute ambition littéraire, hors des sentiers battus du grand commerce. Ce seront des volumes de 128 pages environ, de format roman, mélangeant auteurs nationaux et internationaux. Cornaquée par Thomas Gabison, les quatre premiers titres seront :
Actes Sud crée un nouveau label de BD  Substance profonde de Batia Kolton dont le ton est inspiré par l’écrivain israélien Etgar Keret (un écrivain figurant au catalogue d’Actes Sud).
-  Energies bloquées de Rutu Modan, une autre figure de la BD israélienne.
-  Notes pour une histoire de guerre de Gipi, un dessinateur italien à la touche « barusienne », récemment distingué par le Prix du Festival de BD de Naples.
-  Adieu, Maman de l’Américain Paul Hornschemeier qui, dans un maniérisme proche de Chris Ware, distille la poésie de l’enfance.

L’éditeur y ajoute un recueil d’histoires courtes (publié deux fois par an), intitulé Short et qui se consacrera à la publication de nouvelles.

Le dessinateur Gipi
Photo : (C)D.Pasamonik

Cette collection est dirigée par Michel Parfenov et Thomas Gabison. Ce dernier, libraire dans le civil (on le croise parfois à la librairie Album du boulevard Saint-Germain), connaît son affaire. Son choix va spontanément vers la production « indépendante » internationale. Il entame également la publication d’auteurs français. Cela, sur un marché encombré : entre l’Association, Le Seuil, la collection Ecritures chez Casterman, les beaux ouvrages de Cornélius, Vertige Graphic, Rackham, Denoël Graphic... j’en passe et des meilleurs, le segment du « graphic novel » est incroyablement productif ces derniers temps. Signe de vitalité, certes, mais inquiétante : face à cette production dirigée vers un seul public, il y aura des choix à faire. Et des éditeurs qui resteront sur le carreau. Sauf à espérer que chacun de ces éditeurs arrive à attirer un public nouveau dans les librairies. Sur le papier, c’est possible. Dans les faits, c’est sans doute autre chose.

Short
est le nom de la publication créée par Actes Sud et consacrée aux Nouvelles en BD.dessin de Sakabashira (Japon) (c) Actes Sud
Dessin de Batia Kolton
(c) Actes Sud

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Notes pour une histoire de guerre de Gipi. Ci-dessus, dessin de Sakabashira (Japon) pour "Short".
NDLR :
Batia Kolton et Rutu Modan font toutes deux partie du collectif d’artistes Actus Tragicus, dont certains albums sont disponibles en France.
On peut trouver Paul Hornschemeier sur son site.

  Un commentaire ?