Adam et Eve T1 & T2 - Par Ryoichi Ikegami et Hideo Yamamoto - Kazé

30 décembre 2017 0 commentaire
  • Huis clos sanglant et horrifique que ce "Adam et Eve" dans lequel un couple invisible décide de massacrer sept yakuzas aux capacités extraordinaires. Une série achevée en deux tomes, sorte de pur récit de genre sans autre prétention que celle d'offrir un divertissement efficace.

Ils sont sept, venus de différents clans yakuzas. Ils ont en commun de vouloir provoquer une révolution à l’intérieur de leur milieu, et se réunissent en grand secret pour cela. Les voilà donc dans un salon privé, où les hôtesses ont les yeux bandés. Témoins indirectes du drame à venir, qui y assisteront sans jamais n’en rien voir.

C’est que deux invités surprises se joignent à la fête. Un couple d’êtres invisibles, attirés là par on ne sait quoi, tueurs œuvrant dans le plus simple appareil et avec semble-t-il une candeur et une innocence presque naïves. Et rapidement baptisés Adam et Eve par leurs adversaire d’un soir.

Adam et Eve T1 & T2 - Par Ryoichi Ikegami et Hideo Yamamoto - Kazé
Notre couple invisible s’invite à la soirée
Adam et Eve © 2016 Hideo YAMAMOTO, Ryoichi IKEGAMI/SHOGAKUKAN

Ils vont successivement jouer avec chacun des mafieux présents, les poussant dans leurs retranchements et les forçant à recourir à leurs capacités particulières. Car chacun de ces derniers, hormis peut-être celui servant à ouvrir le bal des massacres, se trouve doté d’un sens exacerbé à partir duquel il cherchera à localiser et à terrasser ses opposants.

Huis-clos remarquablement maîtrisé, Adam et Eve propose une suite de confrontations entre divers monstres : d’un côté des individus surnaturels que l’invisibilité rend insaisissables, et de l’autre des surdoués qui permettent d’imaginer ce que l’on pourrait faire avec un sens hypertrophié.

Corps à corps sur un bar pour le Toucher
Adam et Eve © 2016 Hideo YAMAMOTO, Ryoichi IKEGAMI/SHOGAKUKAN

La vue et l’ouïe offrent des développements plutôt prévisibles, mais rondement menés, et permettent au dessinateur Ryoichi Ikegami, connu pour Sanctuary ou Crying Freeman, de faire montre de son talent. Mais c’est surtout avec le goût, le toucher et surtout l’odorat, talent du véritable héros de ce thriller fantastique, que décolle le récit concocté par Hideo Yamamoto (Ichi The Killer). Ces sens deviennent l’occasion d’épisodes surprenants et invitent à des plongées dans des registres propres aux récits de genre : gore, érotique ou confrontation psychologique.

Sans prétendre offrir davantage qu’un huis clos simple, mais parfaitement déroulé, Adam et Eve réussit son pari. Le schématisme à l’œuvre est voulu et sert la dynamique narrative. La fin cependant et son dénouement métaphysico-mystique nous ont semblé de trop. La sortie du club, après le massacre, s’avère manquée, et la résolution de l’énigme policière n’apportent finalement pas grand chose. Un récit court, et efficace, mais qui aurait peut-être dû et pu l’être davantage encore.

Au Toucher d’entrer en scène
Adam et Eve © 2016 Hideo YAMAMOTO, Ryoichi IKEGAMI/SHOGAKUKAN

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Adam et Eve T1 & T2. Par Hideo Yamamoto (scénario) et Ryoichi Ikegami (dessin). Traduction Yohan Leclerc. Kazé, collection Seinen. Sortie le 2 novembre 2017. 240 pages. 8,29 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?