Afrikakorps T. 1 par Olivier Speltens - Editions Paquet

26 septembre 2019 1 commentaire
  • Après le Front de l'Est, Olivier Speltens continue de revisiter la Seconde Guerre mondiale du côté des vaincus en s'attardant cette fois sur un autre terrain, le désert, autre univers impitoyable.

1941 : Mussolini, lance ses troupes vers l’Égypte, alors sous protectorat anglais pour asseoir son influence au-delà de la Méditerranée. À proximité, la Libye, également sous le dévolu du Duce. Les Britanniques ripostent et prennent rapidement le dessus. Allié des italiens, Hitler décide alors d’envoyer ses troupes en Afrique du Nord, ainsi naissent les Deutsches Afrikakorps.

Afrikakorps T. 1 par Olivier Speltens - Editions Paquet
Un trait efficace au service d’une reconstitution la plus fidèle possible.

Tout juste arrivé de Berlin, le lieutenant Von Richter découvre un univers bien différent de celui de la campagne de France. Le jeune officier retrouve Otto, son mécano, et surtout les Panzers, terribles chars d’assaut sensés faire merveille dans ce nouveau théâtre d’opération. Mais lorsque la troupe se met en marche, son avancée est ponctuée d’affrontements avec les Britanniques. Les contraintes du milieu s’avèrent particulièrement difficiles à surmonter. Le matériel souffre du sable et de la poussière, le ravitaillement en eau et en carburant pose problème. Dans le désert, la température à l’intérieur des chars peut atteindre plus de 60° !
Les conditions des combat dans le désert s’annoncent particulièrement terribles pour le matériel et pour les hommes. Voulant prendre les Anglais de vitesse, la folle avancée menée par le général Rommel prend des allures d’épopée, le chemin qui mène au port de Tobrouk, principal objectif de l’armée allemande, s’avère long et périlleux.

Après L’Armée des ombres (quatre volumes déjà édités chez Paquet) qui décrivait l’aventure de la Wehrmacht sur le front russe, Olivier Speltens s’intéresse désormais aux combats dans le désert libyen entre 1941 et 1943. L’originalité de l’auteur reste d’adopter le point de vue allemand en évitant soigneusement toute complaisance avec le contenu idéologique qui traverse le conflit. Sans parti pris, il met en scène l’armée allemande sur plusieurs années, une démarche assumée, rigoureuse qui ne souffre d’aucune objection.

Les amateurs (et pas seulement de récits de guerre !) apprécieront la précision du dessin, notamment dans le traitement du matériel, des engins avec un dessin réaliste au trait sûr. Par la gestion des couleurs -forcément !- chaudes et ses effets de lumière, il nous plonge au cœur d’un désert torride et de l’atmosphère qui règne au sein de la Panzerdivision. Des images fortes, documentées, qui contribuent à la crédibilité du récit. Si la restitution des combats témoigne d’une grande minutie et d’un souci d’exactitude, on peut regretter le manque d’épaisseur psychologique dans la restitution des principaux personnages.

Un travail sérieux, précis, de qualité, qui devrait réjouir les amateurs du genre. Ils devront patienter pour connaître la conclusion de l’épopée du lieutenant Von Richter, prévue en trois tomes.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Illustrations Olivier Speltens© éditions Paquet 2019

 
Participez à la discussion
1 Message :