Al’Togo - T2 : Midi - Zuid - Par Jean-David Morvan & Savoia - Editions Dargaud.

6 mai 2004 0 commentaire
  • Au fil des albums, {{Jean-David Morvan}} s'impose comme un véritable orfèvre de l'intrigue, un précurseur qui entraîne la narration vers de nouvelles voies. Séduits par son sens unique du mouvement et de l'émotion, qu'il suscite par un nombre accru de cases par planches, les éditeurs se l'arrachent. Aujourd'hui, c'est le deuxième album de sa série {Al Togo}, qu'il réalise en compagnie de {{Sylvain Savoia}}, qui arrive dans les bacs.

Albertus M’natogo (dit Al’Togo) est un policier black au service d’un organisme supranational, Europolice. Après une affaire de rapt parental (voir T1 : 297 KM), le jeune policier est affecté à Bruxelles...

A quelques minutes de l’entrée de son TGV en gare de Bruxelles-Midi, un contrôle de routine de la douane va quelque peu bouleverser la reprise du boulot plutôt cool qu’il envisageait. Comme les douaniers vérifiaient par surprise le contenu des bagages, l’un des passagers contrôlés a froidement abattu le préposé qui lui demandait d’ouvrir sa mallette ! Tous les voyageurs ont été évacués, mais le meurtrier menace de faire sauter sa valise si on s’approche de lui, sa bombe sale étant susceptible de dévaster tout une partie de la ville ! Al’Togo et ses équipiers sont donc chargés de récupérer la valoche explosive. Les forces d’intervention de l’Europolice réussiront-elles à empêcher une effroyable catastrophe ?

Jean-David Morvan s’est amusé à rendre un petit hommage à l’une des villes qui l’a accueilli à l’époque où, étudiant à l’école de BD de Saint-Luc, ses professeurs l’ont plutôt subtilement poussé à s’orienter vers le scénario...

Certes, sa représentation de la capitale belge accumule les clichés. Peu importe : L’essentiel de l’intrigue se déroule dans de la Gare du Midi. Un huis-clos dans une gare : il fallait le faire !

Ouvrant la couverture de l’album avec une illustration percutante, Savoia, dont le dessin, imprégné par les codes graphiques du Manga, est en phase avec la vision de son scénariste qui sait pertinemment que l’émotion doit avant tout passer par le dessin...

Quelques images d’ambiance du prochain album concluent l’album en forme de teasing.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?