Alan Moore, les Dessins du Magicien : Introduction

31 janvier 2004 1 commentaire
  • Exposer Moore à Charleroi ? L'idée n'est pas si absurde. Charleroi, une ville située au sud de Bruxelles, à près d'une demi-heure en train, a été un des centres miniers du bassin industriel wallon. A ce titre, elle ressemble un peu à Northampton, la ville anglaise dont Moore est originaire. C'est aussi un lieu où la conscience politique est exacerbée.

Or, Moore est un de nos auteurs contemporains les plus politiques. Non pas qu’il ait un programme à proposer et derrière lui une équipe prête à gouverner, mais il a une lecture critique de notre monde et il s’oppose nettement à ceux qui, pour lui, vont à l’encontre d’un certain dignité humaine. Il n’a pas de mots assez durs quand il parle de l’ancien premier ministre anglais, Margaret Thatcher, et Bush ne fait manifestement pas partie de ses amis.

Il y a, par ailleurs, cher Moore une véritable pensée. Bien sûr elle peut prendre parfois des contours inquiétants, lorsqu’il affiche son intention de devenir un « magicien » et lorsqu’il relate ses expériences mystiques. C’est au lecteur et au visiteur de faire le tri dans cette masse conceptuelle. Le fait est que Moore est probablement le plus puissant scénariste contemporain, qu’il fait l’objet par certains lecteurs enthousiastes d’un véritable culte. Les tycoons d’Hollywood ne s’y sont pas trompé qui optionnent la plupart des œuvres du scénariste pour les transformés en produit de grande consommation. Ce en quoi Moore se laisse faire, parce qu’il y a intérêt, mais non sans prendre quelques distances avec cet appauvrissement de son univers.

L’exposition de Charleroi est exceptionnelle. Facétieusement construite sur la base d’un arbre séfirotique, ce schéma magique interprétatif que l’on retrouve dans la Cabale juive, elle présente près de 200 documents originaux ou rares, venus de collections particulières européennes ou américains. Le commissariat en a été assuré par l’Anglais Paul Gravett, l’un des plus grands spécialistes mondiaux de Moore et la scénographie par Winston Spriet, qui s’est distingué récemment avec la grande exposition de Geluck, « Le Chat s’expose » à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts à Paris. La coordination générale est assurée par Auteurs Associés.

« Alan Moore, les dessins du magicien »

Une création de l’asbl Charleroi Images

Jacques de Noore, président
Christian Renard, échevin de la culture
Luc Daussaint, secrétaire général

Coordination générale

Eric Verhoest et Didier Pasamonik

Comité d’organisation

Christian Renard
Paul Gravett
Eric Verhoest
Didier Pasamonik

Commissaire de l’exposition

Paul Gravett
assisté par Jean-Paul Jennequin

Scénographie

Winston Spriet

Graphisme :

Pierre Pourbaix

Alan Moore, les Dessins du Magicien : Introduction
Alan Moore, les Dessins du Magicien
L’affiche de Dave McKean.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :