Alchimia - Par Samantha Bailly et Miya - Pika

19 novembre 2016 0 commentaire
  • La guerre fait rage entre les royaumes d'Alchimia et d'Ifen. Le premier accorde sa protection aux artisans de la magie appelés "Alchimistes", le second pourchasse ces derniers sans relache. C'est dans ce contexte tourmenté que tente de suivivre un groupe d'alchimistes itinérants et parmi eux, la jeune Saë.

Saë vit depuis un an sur l’Atelier avec son équipage : la capitaine Rubis, le cuisinier Vidanno et le charpentier Ethiel. Tous sont des alchimistes accostant de ports en ports pour dispenser les populations accueillantes de leur art. A la demande des personnes qui les sollicitent, les alchimistes peuvent par le biais de leur magie récolter les souvenirs et les conserver dans des fioles. Ainsi perpétuent-ils la mémoire des peuples.

Mais cette pratique n’est pas du goût du royaume d’Ifen qui se fait un devoir d’éradiquer aussi bien les pratiquants de cet art que ceux qui les côtoient. Alors que l’équipage de l’Atelier anime les festivités à Tambiane, la cité est attaquée par une armée ifenienne. Lors de l’affrontement, Saë est épargnée par Idan, un soldat. Sa désobéissance lui vaut aussitôt des représailles de la part de son supérieur. La jeune alchimiste décide à son tour de l’aider.

L’univers esquissé dans ce premier tome semble prometteur. On peut espérer un approfondissement de son exploration pour la suite, car pour le moment, l’immersion n’est pas évidente. Toutefois, les explications concernant la nature et le fonctionnement de l’alchimie des mots offrent un début de mythologie à ce monde.

L’histoire se focalise surtout sur son héroïne, Saë, qui, il faut l’avouer, ne se démarque malheureusement pas des canons habituels du shojo. Ses acolytes par contre sont un peu plus séduisants. Rubis est dotée d’un certains charisme, Vidanno est fort sympathique, mais c’est surtout Ethiel qui sort son épingle du jeu grâce à son passif et son caractère nuancé. Quant à Idan, difficile de ne pas voir en lui qu’un simple cliché.

La narration est servie par une mise en page claire et réfléchie. Les évènements s’enchaînent assez vite et de façon fluide, alternant scènes d’actions et moments plus tranquilles, propices aux révélations. Le dessin est plaisant sans être révolutionnaire. On ressent peut-être quelques influences trouvées chez Yuu Watase dans le design de certains personnages.

La plupart des décors restent assez minimalistes ce qui n’est pas un mal en soit, le trop plein de détails pouvant parfois être néfaste. Mais étant donné que nous avons affaire à un monde de fantasy, on est en droit de s’attendre à des environnements possédant un minimum d’identité. L’absence d’originalité à ce niveau est sûrement dû au caractère principalement introductif de ce premier tome.

Les codes graphiques du shojo sont respectés à la lettre et les amatrices et amateurs du genre s’y retrouveront aisément. Le risque d’un tel parti pris est bien sûr de ne pas surprendre le lecteur qui voit déjà se profiler le schéma du triangle amoureux avec la belle jeune fille tiraillée entre deux beaux mâles.

Si l’intérêt suscité par les protagonistes est minime, l’idée d’aborder la question de la mémoire est, elle, très attrayante et permettra sans doute de développer d’autres notions tout aussi profondes dans les prochains tomes. On peut se demander pourquoi cet art est considéré comme une menace par les ifeniens ? Craignent-ils que les alchimistes découvrent une histoire secrète par ce procédé ?

Nouveau global manga [1] édité par Pika, Alchimia se positionne comme un shojo assez classique dans l’ensemble mais dont l’intrigue principale pourrait se révéler passionnante. Un titre à suivre.

Alchimia - Par Samantha Bailly et Miya - Pika
Jaquette réversible du tome 1
© Samantha Bailly & Miya - Pika

(par Tahani Biernat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Alchimia T.1 Par Samantha Bailly et Miya. Pika édition, collection "Shojo". Sortie le 26 octobre 2016 - 196 pages. 7,50 euros

Commander le tome 1 sur Amazon ou à la FNAC

[1mangas réalisés « à l’étranger par des « étrangers »

  Un commentaire ?